Science & santé

L'histoire de la femme qui n'a littéralement peur de rien

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 26.01.2015 à 11 h 50

Repéré sur Invisibilia, Washington Post

[220/365] Nuclear Fear (Explored) Pascal via Flickr CC License by

[220/365] Nuclear Fear (Explored) Pascal via Flickr CC License by

«Décrivez-moi la peur.

— Eh bien, c'est ce que j'essaie de... pour être honnête, je n'en ai aucune idée.»

On ne connaît toujours pas son nom, mais on connaît désormais le son de sa voix. SM est l'une de ces rares personnes dans le monde qui n'ont peur de rien. Littéralement peur de rien. Elle ne connaît pas cette sensation car «une maladie génétique a abimé le complexe amygdalien de son cerveau, entraînant ce trouble psychologique», expliquait-on sur Slate, en 2010Le Washington Post décrit en quelques lignes ce qu'est cette maladie:

«La maladie d'Urbach-Wieth, qui est caractérisé par une voix rauque, des petites bosses autour des yeux et des dépôts de calcium dans le cerveau est rare –moins de 400 personnes en sont atteintes de ce que l'on sait– mais dans le cas de SM, certains de ces dépôts ont pris contrôle de son amygdale.»

Amygdala

Et c'est dans l'amygdale, explique le quotidien américain que se trouve le centre de la peur. L'identité de SM est précieusement gardée car les scientifiques chargés de son dossier ont, eux, peur qu'il lui arrive quelque chose si elle était révélée. Mais, pour la première fois, deux journalistes de Invisibilia, sur la radio publique américaine, NPR, ont pu l'interviewer –indirectement– via un des ses médecins.

Elle se souvient avoir eu peur quand elle était adolescente et qu'elle devait enlever le hameçon de la bouche d'un poisson que son père venait de pêcher. Depuis, la peur a peu à peu disparu de sa vie. Comme nous le racontions déjà en 2010:

«Alors qu'elle a dit haïr les serpents et les araignées, elle a porté un serpent pendant plus de trois minutes, en caressant ses écailles et en touchant sa langue. Des employés ont dû l'empêcher de toucher une tarentule. Niveau de peur: 2. Direction ensuite une maison hantée, avec cinq autres femmes inconnues, qui ont crié régulièrement pendant la visite. Mais SM marchait en tête. Non seulement les "monstres" ne lui ont pas fait peur, mais c'est elle qui a effrayé l'un d'entre eux quand elle a touché son masque par curiosité. Niveau de peur: 0.»

Les bruits de klaxon ne l'effraient pas, elle est incapable de dessiner le visage d'une personne qui a peur... Et lorsqu'elle a été agressée, elle n'a pas vraiment réagi comme une personne normale:

«Je marchais en direction du magasin, et j'ai vu cet homme sur un banc. Il m'a dit de venir le voir, alors j'y suis allée et je lui ai demandé ce qu'il voulait. Il a attrapé ma chemise, a mis un couteau sous ma gorge et m'a dit qu'il allait me couper. Je lui a dit, "vas-y, attaque-moi". Et puis il a dit qu'il allait revenir et me chasser. [...] Je n'ai pas eu peur. Pour une raison ou pour une autre, il m'a laissée partir. Et je suis rentrée chez moi.»

Ce n'est pas le seule fois que ceci lui est arrivé. Au cours de sa vie, une autre personne l'a déjà menacée avec un couteau. Deux autres avec une arme à feu. «Ah, et son premier mari l'a pratiquement battue à mort», rajoute Alix Spiegel, l'une des deux journalistes.

Mais si cette absence de peur peut être dangereuse, elle peut aussi éviter les traumatismes. L'un de ses médecins explique:

«C'est très objectif. C'est parce que la situation n'était effectivement pas menaçante dans le sens où elle l'aurait été pour nous. Elle n'a donc pas eu un mauvais moment à garder en mémoire dans l'histoire de sa vie. En d'autres mots, si elle lisait son autobiographie, elle ne verrait pas en grosses lettres que c'était une mauvaise chose, parce que ce ne l'était pas au vu de ce qu'elle a vécu. Ce n'est pas comme si elle le masquait. C'est simplement qu'elle ne l'a jamais vécu.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte