Science & santéMonde

Le gouvernement Obama voudrait utiliser «La Reine des Neiges» pour parler réchauffement climatique

Repéré par Cécile Dehesdin, mis à jour le 25.01.2015 à 11 h 23

Repéré sur The Hill, RTCC

Disney n'est pas convaincu.

Elsa contre le réchauffement climatique

Elsa contre le réchauffement climatique

Comment parler aux enfants du réchauffement climatique? Robert Papp, le représentant spécial du Département d'Etat pour l'Arctique, a une idée, rapporte The Hill: se servir de La Reine des Neiges, le dessin-animé de Disney.

C'est ce qu'il a expliqué aux participants de la conférence Arctic Frontiers, en Norvège, cette semaine. «Vous ne pouvez pas être dans ce secteur et ne pas avoir vu La Reine des Neiges», commence-t-il par dire en souriant aux quelques personnes qui ont levé la main lorsqu'il a demandé au public qui n'avait pas vu le blockbuster de Disney (à partir de 45 minutes dans cette vidéo). «Je l'ai vu au moins 20 fois, parce que j'ai deux petites-filles».

Une femme avec qui Robert Papp est également une grande fan du dessin-animé, et lui a proposer l'idée de l'utiliser pour éduquer les enfants aux dangers du réchauffement climatique. Robert Papp s'est donc rendu à Disneyland en Californie, et a expliqué à un responsable:

«Vous avez appris à toute une génération l'existence de l'Arctique. Malheureusement, l'Arctique dont vous avez parlé aux enfants est un royaume fantastique en Norvège, où tout va bien. Ce dont nous avons besoin c'est d'enseigner aux jeunes américains la situation dramatique des ours polaires, la fonte de la toundra, le risque couru par les villages en Alaska de tomber dans la mer parce qu'ils n'ont plus de banquise pour les protéger.»

Et la réponse du responsable de Disney?

«Je ne suis pas sûr que vous compreniez. Ici à Disney, notre culture est de raconter des histoires optimistes, avec des fins heureuses.»

Robert Papp n'a pas clarifié s'il espérait convaincre de faire un deuxième film, une publicité ou autre, mais a assuré ne pas avoir abandonné. «On repense à notre scénario, est on est toujours en discussion avec Disney». Contacté par le site Responding to Climate Change, le département d'Etat a écrit dans un mail qu'une «collaboration plus avant n'était pas prévue pour le moment».

Les Etats-Unis prendront la présidence du Conseil de l'Arctique en mai, précise RTCC, pour les deux ans à venir. L'Arctique se réchauffe en moyenne deux fois plus vite que le reste du monde, ajoute le site.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte