Parents & enfants

Pourquoi les jeunes Américains portent des shorts en hiver (même quand il neige)

Temps de lecture : 2 min

REUTERS/Eric Miller.
REUTERS/Eric Miller.

Les préadolescents américains des classes moyennes se rebellent comme ils peuvent: ces temps-ci, beaucoup affichent leur «indépendance» et leur attitude cool en portant des shorts quand les températures sont glaciales.

Il ne s'agit pas de quelques cas isolés mais d'une tendance de fond, examinée, entre autres, par le Boston Globe. Les préadolescents interviewés disent en général qu'ils n'ont pas froid aux jambes et que les shorts leur permettent de se mouvoir plus librement que les jeans.

Pour tenter de comprendre leur approche, la journaliste du Boston Globe a interviewé le propriétaire d'une marque de shorts qui explique pourquoi le short en hiver n'est pas seulement un vêtement, mais aussi un véritable état d'esprit, voire une philosophie de la vie:

«C'est associé au week-end. Tu as ton short. Tu es en mode détente, c'est juste toi et le monde. Tu n'es obligé d'écouter personne –pas de profs, pas de patron, pas de parents.»

Le short en hiver est donc symbole d'autonomie et d'auto-affirmation masculine. Dans le Chicago Tribune, une mère confirmait cette intuition en expliquant à propos de son fils:

«Il est connu comme celui qui porte des shorts. Il croit que c'est sa petite spécificité qui lui permet de se démarquer.»

Sauf que de plus en plus de jeunes se démarquent de cette manière. Il s'agit en effet d'un mouvement national: de nombreuses mères blogueuses, dont une qui écrit pour le Washington Post, évoquent comment elles ont capitulé face au refus de leurs enfants de s'habiller chaudement en hiver (certaines ont cessé d'acheter des manteaux).

Des pédiatres et des psychologues sont intervenus: pour certains, il est acceptable pour un parent de céder sur ce point («La testostérone et les poils leur tiennent chaud»), pour d'autres, le port du short par -10 degrés peut être dangereux, notamment en termes d'engelures et d'hypothermie.

La tendance ne s'arrête pas avec l'adolescence. Sur les campus américains, il n'est pas rare de voir des étudiants portant des tongs en plein hiver, jugées plus «confortables» que les chaussures.

Il faut préciser que ce phénomène touche plus particulièrement les garçons. Quant aux filles, le Boston Globe rappelle qu'elles ont tendance à faire l'inverse, notamment en choisissant de porter des bottes fourrées Ugg en plein été.

Newsletters

Ces enfants victimes d'un «déni de protection» durant le confinement

Ces enfants victimes d'un «déni de protection» durant le confinement

Le secteur de la protection de l'enfance, déjà sinistré et sous tension, a payé cher le prix de la pandémie dans une indifférence quasi générale.

Avec le réchauffement climatique, les grossesses pourraient devenir plus à risque

Avec le réchauffement climatique, les grossesses pourraient devenir plus à risque

Des scientifiques s'inquiètent de l'impact des prochaines vagues de chaleur sur les futures grossesses.

Le Covid-19 fait-il des enfants d'aujourd'hui de futurs adultes angoissés?

Le Covid-19 fait-il des enfants d'aujourd'hui de futurs adultes angoissés?

Les enfants ont désormais l'obligation de porter un masque en classe dès 6 ans. Une nouvelle mesure qui, comme les autres, pourrait avoir des répercussions sur leur développement et leur apprentissage.

Newsletters