Science & santéBoire & manger

Le nouveau commissaire à l’agriculture texan prône l'«amnistie pour les cupcakes»

Repéré par Lucie de la Héronnière, mis à jour le 22.01.2015 à 12 h 50

Repéré sur The Texas Tribune, Modern Farmer, ABC News

Sid Miller trouve extrêmement important de rappeler aux parents que les enfants ont le droit d'apporter des cupcakes à l'école.

Cupcakes/ Joel Olives via Flickr CCLicence By

Cupcakes/ Joel Olives via Flickr CCLicence By

Le Républicain et très conservateur Sid Miller est le nouveau commissaire à l’agriculture du Texas. Lors de sa première conférence de presse, devant un food-truck «Hey Cupcake!», il a voulu affirmer haut et fort «l’amnistie complète pour les cupcakes», raconte The Texas Tribune. Les cakes, les tartes et les brownies font partie du lot aussi. Il affirme qu’il est tout à fait légal d’apporter des gâteaux à l’école, et entend «protéger ce droit».

En réalité, cette étrange déclaration ne sert absolument à rien. Une politique sur la limitation de la junk food à l’école, plus restrictive que les lignes directrices fédérales, avait été mise en place au Texas en 2004 par l’ex-commissaire Susan Combs. Mais comme le rappelle ModernFarmer, un amendement de 2005 avait déjà autorisé les enfants à apporter des gâteaux à partager pour les anniversaires. Ensuite, tout le paquet de mesures de Susan Combs avait été abrogé en juillet 2014 par Todd Staples (et aujourd'hui, au niveau fédéral, la vente de junk food est interdite dans les écoles, mais les enfants peuvent tout à fait apporter des gâteaux pour leur usage personnel, ou pour partager pour un anniversaire). 

Sid Miller voulait donc juste enfoncer le clou et clarifier la prétendue confusion autour de l’affaire du cupcake à l'école, persuadé que beaucoup de Texans n’étaient pas au courant de l'abrogation de cette interdiction. D'après son équipe, c'était pendant la campagne un sujet d’interrogation récurrent chez les gens…

Susan Combs explique à The Texas Tribune qu’elle s’inquiète un peu après ces annonces tonitruantes:

«Je ne sais pas quoi attendre de cette administration… Je ne peux pas imaginer que les cupcakes soient une priorité dans un Etat avec des problèmes d’eau ou d’éducation comme le nôtre.»

Evidemment, les gens qui travaillent pour le bien manger dans les écoles trouvent cela ridicule, et pensent qu’il vaudrait mieux aider les enfants à faire de meilleurs choix alimentaires plutôt que de faire une fixette sur le droit au cupcake. En 2013, 16% des élèves texans dans le secondaire étaient obèses, contre 14% en 2005. Seuls l’Arkansas, le Kentucky et l’Alabama avaient des taux plus élevés. Mais Sid Miller continue à faire le malin, il a même distribué des cupcakes à tous les sénateurs au Capitole.

La même semaine, à Iowa City, une proposition de règlement complètement inverse était étudiée pour les écoles: l’interdiction totale de tous gâteaux et sucreries pour les fêtes, pour autoriser seulement les fruits, légumes, et aliments emballés aux ingrédients préalablement approuvés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte