Monde

Le président chinois Xi Jinping gagne-t-il seulement 19.000 euros par an?

Repéré par Bénédicte Le Coz, mis à jour le 21.01.2015 à 17 h 10

Repéré sur Quartz, China Daily

Xi Jinping le 8 janvier 2015 à Beijing. REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Xi Jinping le 8 janvier 2015 à Beijing. REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Les fonctionnaires chinois ont tous bénéficié d'une augmentation au début de l'année 2015, la première depuis 2006 d’après le China Daily. Une hausse visant à freiner la corruption en Chine, mais qui ne convainc pas vraiment.

Le salaire d'un fonctionnaire au bas de l'échelle est ainsi doublé, continue le journal, passant de 630 yuans à 1.320 yuans par mois (d'environ 87 euros à 180 euros). 

Le président Xi Jinping a eu droit à une augmentation de 62%, mais même avec son nouveau salaire officiel de 11.385 yuans par mois (soit 1.580 euros par  mois ou 19.000 euros par an) il est moins bien payé que beaucoup de ses pairs, calcule la BBC. Loin derrière le président Barack Obama qui gagne 400.000 dollars par an (345.000 euros), ou encore Lee Hsien Loong, premier ministre de Singapour, qui toucherait jusqu'à 1,8 million de dollars (1,5 million d’euros). François Hollande perçoit 14.910 euros bruts par mois, relate Economie Matin.

Cette rémunération faible laisse toujours planer des doutes de corruption. Comment, sinon, le président chinois pourrait-il assurer les frais d’inscriptions universitaires de ses enfants? Dont ceux de sa fille qui étudierait vraisemblablement à Harvard, souligne le Telegraph.

«La grille de salaires des politiciens chinois reste un sujet tabou en Chine», écrit la BBC. «Aucune analyse ni aucun chiffre n’a été communiqué».

L’International Business Times évalue que Tao Lei, haut fonctionnaire, collecterait 4.086 yuans en plus de son salaire de base (à peu près 570 euros).

«Le salaire d’un fonctionnaire, depuis la réforme de 2006, est divisé en quatre parties: le salaire versé par le département, le salaire dû au grade, les subventions du département et les aides aux frais de subsistance. Les deux premières parties sont standardisées et assumées par le ministère central des finances, les deux dernières sont payées par les administrations locales».

Le salaire de base de Tao Lei est donc chaque mois de 1.173 yuans. Mais «les autres aides qu’il reçoit représentent 80% de ses revenus réels», mentionne l’IBT.

«Le niveau de subventions varie selon le grade», témoigne Tao Lei. «Le président, selon mes calculs, devrait recevoir un peu plus de 10.000 yuans», soit 1.390 euros. 

Des subventions auxquelles s’ajoutent des avantages non négligeables, tels que le remboursement des frais médicaux et pharmaceutiques à hauteur de 90%. «Un député à l’hôpital aura une meilleure chambre et suivra de meilleurs traitements», assure-t-il.

Tao Lei affirme enfin qu’à son niveau, aucun mode de compensation «invisible» n’est à l’œuvre. En va-t-il de même pour les hommes politiques? Non, selon Quartz.

«Ils touchent de faibles salaires mais arrondissent leur fin de mois avec des pots-de-vin et autres cadeaux».

Quartz rappelle l’enquête de Bloomberg en 2012 qui avait dévoilé la grande richesse off-shore de la famille de Xi Jinping.

«Des membres de sa famille auraient investi quelques millions de dollars dans des placements et détiendraient des propriétés luxueuses à Hong Kong».

Lutter contre la corruption en augmentant les salaires des fonctionnaires, une politique qui doit faire ses preuves. Certains analystes sont optimistes. «Cela aura un impact positif sur l’économie», cite la BBC.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte