Monde

Regardez Obama vanner les Républicains qui se moquaient de lui pendant le discours sur l'état de l'Union [VIDEO]

Temps de lecture : 2 min

Le petit clin d'oeil de Barack Obama après sa vanne, le 20 janvier 2015. REUTERS/Mandel Ngan/Pool
Le petit clin d'oeil de Barack Obama après sa vanne, le 20 janvier 2015. REUTERS/Mandel Ngan/Pool

Voilà ce qu'était censé dire Barack Obama dans une partie de la conclusion de son discours sur l'état de l'Union ce mardi soir:

«C'est une meilleure façon de faire de la politique. C'est comme ça qu'on établit à nouveau de la confiance. C'est comme ça qu'on met le pays en marche. C'est ce que le peuple américain veut. C'est ce qu'il mérite.

Je n'ai plus de campagne électorale à mener. Mon seul but pour les deux prochaines années est le même que celui que j'ai depuis que j'ai prêté serment sur les marches de ce Capitole –faire ce qui est à mon sens le meilleur pour l'Amérique.»

Mais quand il a dit «Je n'ai plus de campagne électorale à mener», des Républicains se sont mis à applaudir en signe de dérision. Et Obama a répondu en improvisant d'une façon dont l'histoire du discours sur l'état de l'Union se souviendra sûrement:

«Je sais, parce que j'ai gagné mes deux élections.»

(On notera aussi le clin d'oeil du Président à l'assemblée après les applaudissements et hourras déclenchés par cette réplique.)

La sortie a été très appréciée et détournée sur Twitter ou Instagram:

Une vidéo publiée par suezette (@suezette) le

"I know, because I won both of them" #POTUS #SOTU

A photo posted by lukeburke (@lukeburke) on

Slate.fr

Newsletters

Un camion Brinks largue des billets sur l'autoroute

Un camion Brinks largue des billets sur l'autoroute

Des automobilistes du New Jersey sont sortis de leur voiture plus riches qu'en y entrant.

En Australie, les médias n'ont pas le droit de couvrir le procès d'un cardinal accusé de pédophilie

En Australie, les médias n'ont pas le droit de couvrir le procès d'un cardinal accusé de pédophilie

La justice australienne a interdit à la presse de publier le verdict du procès afin de ne pas influencer un autre procès en cours.

Un homme bloqué deux jours dans la ventilation d’un restaurant chinois

Un homme bloqué deux jours dans la ventilation d’un restaurant chinois

Attention si vous êtes claustrophobe, n’allez pas plus loin, cet article est votre pire cauchemar.

Newsletters