Monde

Regardez Obama vanner les Républicains qui se moquaient de lui pendant le discours sur l'état de l'Union [VIDEO]

Temps de lecture : 2 min

Le petit clin d'oeil de Barack Obama après sa vanne, le 20 janvier 2015. REUTERS/Mandel Ngan/Pool
Le petit clin d'oeil de Barack Obama après sa vanne, le 20 janvier 2015. REUTERS/Mandel Ngan/Pool

Voilà ce qu'était censé dire Barack Obama dans une partie de la conclusion de son discours sur l'état de l'Union ce mardi soir:

«C'est une meilleure façon de faire de la politique. C'est comme ça qu'on établit à nouveau de la confiance. C'est comme ça qu'on met le pays en marche. C'est ce que le peuple américain veut. C'est ce qu'il mérite.

Je n'ai plus de campagne électorale à mener. Mon seul but pour les deux prochaines années est le même que celui que j'ai depuis que j'ai prêté serment sur les marches de ce Capitole –faire ce qui est à mon sens le meilleur pour l'Amérique.»

Mais quand il a dit «Je n'ai plus de campagne électorale à mener», des Républicains se sont mis à applaudir en signe de dérision. Et Obama a répondu en improvisant d'une façon dont l'histoire du discours sur l'état de l'Union se souviendra sûrement:

«Je sais, parce que j'ai gagné mes deux élections.»

(On notera aussi le clin d'oeil du Président à l'assemblée après les applaudissements et hourras déclenchés par cette réplique.)

La sortie a été très appréciée et détournée sur Twitter ou Instagram:

Une vidéo publiée par suezette (@suezette) le

"I know, because I won both of them" #POTUS #SOTU

A photo posted by lukeburke (@lukeburke) on

Newsletters

Est-ce que nous sommes en train de nous transmettre le «pire rhume de tous les temps»?

Est-ce que nous sommes en train de nous transmettre le «pire rhume de tous les temps»?

«Je dormais à peine, je me réveillais la nuit en toussant, le nez qui coule constamment et je me sentais tellement fatiguée.»

Le père de Britney Spears a mis sa chambre sur écoute

Le père de Britney Spears a mis sa chambre sur écoute

«Même dans son lieu sacré, à savoir chez elle, chaque demande était observée et enregistrée. Ses relations intimes étaient étroitement gérées.»

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 18 au 24 septembre 2021

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 18 au 24 septembre 2021

Départ d'Angela Merkel, éruption du volcan Cumbre Vieja aux Canaries et afflux de migrants le long du Rio Grande... La semaine du 18 au 24 septembre en images.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio