France

Des guirlandes de coeurs pour des mosquées et synagogues de France

Repéré par Cécile Dehesdin, mis à jour le 17.01.2015 à 18 h 22

Guirlande de coeurs à Strasbourg

Guirlande de coeurs à Strasbourg

Des guirlandes de coeur autour de mosquées et de synagogues en France. C'est l'initiavie lancée par des groupes locaux de l'association Coexister, qui se veut «le mouvement interreligieux des Jeunes, Juifs, Chrétiens, Musulmans, Athées ou Agnostiques pour le vivre-ensemble, la laïcité et la fraternité». L'organisation se divise en plusieurs groupes locaux ou groupes de campus, qui ont donc mis en place des séances de travaux manuels pour créer des guirlandes de coeurs en papiers et écrire des messages de soutien.

Ici à la mosquée de Clichy:

Ici à celle du Kremlin-Bicêtre:

Là à Angers:

Une vidéo de l'action de Strasbourg, où des guirlandes ont été déposées sur une synagogue et une mosquée:

 

Le président de l'association dit avoir pu mener l'action dans 17 mosquées de 8 villes de France:

Abdelkarim Ramdane, un conseiller municipal de Strasbourg a salué l'initiative sur Facebook, remerciant l'association de rappeler qu'«il y a encore de l'espoir et l'envie de créer des ponts plutôt que d'ériger des murs»:

 

 

Dans la description de sa vidéo, Coexister Strasbourg explique avoir voulu ainsi «affirmer [son] soutien aux communautés juives et musulmanes [...] ces communautés blessées»

Amedy Coulibaly a tué quatre juifs lors de sa prise d'otages de l'Hyper Cacher porte de Vincennes à Paris, le vendredi 9 février dernier, après avoir tué la veille une policière à Montrouge, affirmant agir au nom de l'organisation djihadiste Etat islamique. Les frères Kouachi, qui ont commis les attentats à Charlie Hebdo le mercredi 7 février, se revendiquaient, eux, d'Al Qaida au Yémen. Depuis ces événements, de nombreux actes islamophobes ont été recensés, dont des jets de pierre et des tags sur des mosquées et des agressions de femmes voilées.

Le 12 janvier, le premier ministre Manuel Valls annonçait maintenir le plan Vigipirate à son plus haut niveau pour protéger «plus particulièrement les synagogues, les écoles confessionnelles juives, mais aussi les mosquées».

A Brest, des anonymes avaient déposé une guirlande de coeurs et une lettre de soutien à la salle de prière de l'Association culturelle des musulmans, trouvée par le président de l'association Slimane Harrag à l'heure de la première prière le dimanche 11 janvier:


Mosquée de Brest. Une surprise appréciée par... par Letelegramme

L'idée s'inspire d'une initiative suédoise: à Uppsala, un mur de mosquée avait été recouvert de tags anti-musulmans et un cocktail molotov lancé sur le lieu de prière le 1er janvier, sans qu'un feu se déclenche. Le lendemain, des centaines de personnes ont recouvert l'entrée de la mosquée de coeurs en papier pour accueillir les musulmans qui venaient faire leurs prières.

Devant la mosquée d'Uppsala, en Suède, le 2 janvier 2015. REUTERS/Anders Wiklund/TT News Agency

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte