Double XEconomie

Les trois seuls pays où votre patron a plus de chances d'être une patronne

Repéré par Cécile Dehesdin, mis à jour le 14.01.2015 à 12 h 05

Repéré sur Washington Post, Rapport de l'OIT (PDF)

Le visage d’une employée de la Tate Modern Gallery se reflète, travail de l’artiste Gerhard Richter, le 4 octobre 2011 à Londres. REUTERS/Luke MacGregor

Le visage d’une employée de la Tate Modern Gallery se reflète, travail de l’artiste Gerhard Richter, le 4 octobre 2011 à Londres. REUTERS/Luke MacGregor

Il n'y a que trois pays au monde où vous avez plus de chances d'avoir une femme qu'un homme comme patron, rapporte le Washington Post en s'appuyant sur une étude de l'Organisation internationale du travail (OIT): la Jamaïque, la Colombie, et l'île de Sainte-Lucie, dans les Antilles.

Ces trois pays arrivent en tête du classement de l'OIT (disponible en français ici) par pourcentage de cadres femmes: 

59,3% des managers en Jamaïque sont ainsi des femmes, 53,1% en Colombie, et 52,3% à Sainte-Lucie. Les Philippines, quatrièmes du classement, passent sous la barre des 50%, avec 47,6% de leurs managers femmes.

La France se place au 24e rang du classement, avec 39,4% de femmes cadres. A la 108e et dernière position, le Yémen et ses 2,1%. Les dix derniers pays de la liste sont en-dessous de la barre des 10%.

Comme le note le Washington Post, beaucoup des données du rapport sont encourageantes: par exemple, dans 69 des 90 pays pour lesquels le Bureau international du travail avait des données sur la décennie, la proportion de femmes cadres a augmenté.

Mais les femmes se trouvent toujours face à un plafond de verre, ou plutôt un «mur de verre», comme le décrit le rapport. Les femmes sont concentrées dans certains types de postes de direction, et ne sont donc pas familiarisées avec tous les types d'activité des entreprises: 

«Bien que les femmes aient accès à un plus grand nombre de postes de direction, elles ont tendance à être regroupées dans certaines fonctions d'encadrement.»

Selon le rapport, les femmes cadres ont tendance à être regroupées dans les ressources humaines, les relations publiques et la communication, la finance et l'administration, alors que pour atteindre le sommet de la pyramide hiérarchique, il faut aussi avoir de l'expérience en opérations, vente, recherches et développement de produits et direction générale.

Les entreprises qui ont été sondées dans l'enquête du BIT ont également répondu à des questions sur les obstacles empêchant les femmes d'accéder à des postes de direction. Voici les 5 premiers:

  • 1. Les femmes ont davantage de responsabilités familiales que les hommes
  • 2. Les rôles attribués par la société aux hommes et aux femmes
  • 3. La culture d’entreprise s’adressant en priorité aux hommes
  • 4. Le manque d’expérience des femmes dans la direction générale ou la gestion d’activités relevant du cœur de métier
  • 5. Peu de modèles de rôle pour les femmes
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte