Monde

Nigeria: des centaines de personnes tuées dans le «massacre le plus meurtrier» de l'histoire de Boko Haram

Temps de lecture : 2 min

Des réfugiés fuyant les violences de Boko Haram, à Wurojuli, le 1er septembre 2014. (Photo d'illustration) REUTERS/Samuel Ini
Des réfugiés fuyant les violences de Boko Haram, à Wurojuli, le 1er septembre 2014. (Photo d'illustration) REUTERS/Samuel Ini

«Des centaines de corps –trop pour pouvoir les compter– restent éparpillés dans le bush au Nigeria» après une attaque de Boko Haram mercredi, considérée par Amnesty International comme «le massacre le plus meurtrier» des extrémistes islamistes, rapporte l'Associated Press.

La plupart des victimes sont des enfants, des femmes et des personnes âgées qui n'ont pas pu s'enfuir quand les extrémistes sont entrés dans la ville de Baga, à la frontière avec le Tchad.

Dans un communiqué, Amnesty International a déclaré que jusqu'à 2.000 personnes pourraient avoir été tuées.

Newsletters

Bonne année du rat

Bonne année du rat

À Davos, Trump prend le président du Kurdistan irakien pour un Syrien

À Davos, Trump prend le président du Kurdistan irakien pour un Syrien

Le président américain a remercié Netchirvan Barzani pour des actions menées par les Kurdes syriens.

Le réchauffement climatique augmentera les accidents et les agressions mortelles chez les jeunes

Le réchauffement climatique augmentera les accidents et les agressions mortelles chez les jeunes

À +2°C, les jeunes Américain·es seront également davantage sujet·tes aux suicides, selon une nouvelle étude scientifique.

Newsletters