Monde

Nigeria: des centaines de personnes tuées dans le «massacre le plus meurtrier» de l'histoire de Boko Haram

Temps de lecture : 2 min

Des réfugiés fuyant les violences de Boko Haram, à Wurojuli, le 1er septembre 2014. (Photo d'illustration) REUTERS/Samuel Ini
Des réfugiés fuyant les violences de Boko Haram, à Wurojuli, le 1er septembre 2014. (Photo d'illustration) REUTERS/Samuel Ini

«Des centaines de corps –trop pour pouvoir les compter– restent éparpillés dans le bush au Nigeria» après une attaque de Boko Haram mercredi, considérée par Amnesty International comme «le massacre le plus meurtrier» des extrémistes islamistes, rapporte l'Associated Press.

La plupart des victimes sont des enfants, des femmes et des personnes âgées qui n'ont pas pu s'enfuir quand les extrémistes sont entrés dans la ville de Baga, à la frontière avec le Tchad.

Dans un communiqué, Amnesty International a déclaré que jusqu'à 2.000 personnes pourraient avoir été tuées.

Newsletters

Au Liberia, l'impossible devoir de mémoire

Au Liberia, l'impossible devoir de mémoire

Meurtri par une guerre civile sanglante qui a fait 200.000 morts et 2 millions de déplacés entre 1989 et 2003, le Liberia tente toujours, tant bien que mal, de composer avec son passé douloureux. Comment une nation se reconstruit-elle sans mémoire...

La rupture par l'Australie du «contrat du siècle» ne devrait surprendre personne

La rupture par l'Australie du «contrat du siècle» ne devrait surprendre personne

Pour Canberra, le dilemme était simple: se conduire en nation souveraine et respecter le contrat passé avec la France, ou privilégier sa sécurité et son lien de longue date avec Washington.

En Algérie, le drapeau berbère de la discorde

En Algérie, le drapeau berbère de la discorde

La chasse est lancée contre le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio