Monde

Nigeria: des centaines de personnes tuées dans le «massacre le plus meurtrier» de l'histoire de Boko Haram

Temps de lecture : 2 min

Des réfugiés fuyant les violences de Boko Haram, à Wurojuli, le 1er septembre 2014. (Photo d'illustration) REUTERS/Samuel Ini
Des réfugiés fuyant les violences de Boko Haram, à Wurojuli, le 1er septembre 2014. (Photo d'illustration) REUTERS/Samuel Ini

«Des centaines de corps –trop pour pouvoir les compter– restent éparpillés dans le bush au Nigeria» après une attaque de Boko Haram mercredi, considérée par Amnesty International comme «le massacre le plus meurtrier» des extrémistes islamistes, rapporte l'Associated Press.

La plupart des victimes sont des enfants, des femmes et des personnes âgées qui n'ont pas pu s'enfuir quand les extrémistes sont entrés dans la ville de Baga, à la frontière avec le Tchad.

Dans un communiqué, Amnesty International a déclaré que jusqu'à 2.000 personnes pourraient avoir été tuées.

Slate.fr

Newsletters

L'édition anglaise de Vogue n'a jamais été aussi engagée

L'édition anglaise de Vogue n'a jamais été aussi engagée

Claudia Jones, une femme noire, communiste, militante... et oubliée

Claudia Jones, une femme noire, communiste, militante... et oubliée

Née dans les Caraïbes, émigrée aux Etats-Unis puis exilée à Londres, cette militante pour les droits civiques est enterrée à Londres à gauche de Karl Marx.

Comment une commune française a permis le vote d’indépendance de la Catalogne

Comment une commune française a permis le vote d’indépendance de la Catalogne

Elne se situe dans le Languedoc-Roussillon, à environ 200 kilomètres de Barcelone.

Newsletters