Monde / France

Le New York Times n'a pas republié les caricatures de Charlie Hebdo pour ne pas choquer ses lecteurs, notamment musulmans

Temps de lecture : 2 min

La une du New York Times du 8 janvier 2015.
La une du New York Times du 8 janvier 2015.

Quotidien le plus prestigieux des États-Unis, le New York Times s'est-il montré «lâche» en ne reproduisant pas les caricatures de Charlie Hebdo, qui avaient causé une violente polémique ces dernières années? La médiatrice du quotidien, Margaret Sullivan, a tenté de répondre à cette question, qu'ont posée de nombreux lecteurs et commentateurs, en interrogeant le directeur de la rédaction, Dean Baquet.

Ce dernier lui a expliqué qu'il avait initialement pensé mercredi qu'il fallait que le New York Times republie les caricatures, pour des raisons «informatives» et de «solidarité», et avait consulté le reste de la hiérarchie du journal ainsi que ses bureaux à l'étranger, qui lui avaient dit que cette décision ne posait pas de risque pour leur sécurité. «J'ai sollicité beaucoup d'avis, et j'ai changé d'avis deux fois», explique Dean Baquet, qui s'est finalement prononcé contre la publication pour ne pas offenser la sensibilité d'une partie du lectorat du New York Times, notamment ses lecteurs musulmans.

Slate.fr

Newsletters

En Croatie, des manifestations dénoncent la libération de cinq hommes suspectés de viol

En Croatie, des manifestations dénoncent la libération de cinq hommes suspectés de viol

Des marches de contestation sont prévues ce samedi dans plusieurs villes croates.

La Chine a interdit l'exportation de vêtements noirs vers Hong Kong

La Chine a interdit l'exportation de vêtements noirs vers Hong Kong

De nombreux manifestants de l'ancienne colonie britannique arborent cette couleur pour protester contre le régime de Pékin.

Un employé licencié pour avoir répété l'insulte raciste dont il faisait l'objet

Un employé licencié pour avoir répété l'insulte raciste dont il faisait l'objet

Un lycéen américain a traité un agent de sécurité de «nègre», et ce dernier lui a rétorqué de ne pas l'appeler ainsi. Il a été licencié pour avoir utilisé ce mot interdit par le lycée.

Newsletters