France

Le dessin du New Yorker qui n'est pas une réponse à l'attentat contre Charlie Hebdo...

Temps de lecture : 2 min

... Mais qui est la meilleure réponse de la journée à l'attentat contre Charlie Hebdo.

Ce dessin de la revue américaine The New Yorker circule beaucoup sur les réseaux sociaux depuis la mort dramatique de douze personnes, dix journalistes et caricaturistes de presse de Charlie Hebdo, et deux policiers, mercredi en fin de matinée à Paris.

Il s'agit d'un cadre, vide. C'est la légende du dessin qui fait sa saveur:

«Merci d'apprécier ce dessin culturellement, ethniquement, religieusement et politiquement correct avec modération. Merci.»

Certains l'ont diffusé sur Twitter indiquant qu'il s'agissait d'une réponse à la tuerie perpétrée au siège du journal, d'autres en disant que le dessin datait de 2012.

Le dessinateur, Michael Shaw, l'a en réalité publié en février 2006 dans le magazine. Le dessin avait été ensuite utilisé en 2012 dans un billet de Bob Mankoff, le responsable des dessins du New Yorker, dans un billet sur la difficulté de dessiner sur la religion, au moment des menaces contre Charlie Hebdo pour sa couverture Charia Hebdo.

Il n'en est que plus visionnaire.

Slate.fr

Newsletters

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

*Et les supportrices.

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

Newsletters