Culture

Regarder tous les épisodes de la première saison de «Friends» simultanément est une torture. Mais une torture poétique

Temps de lecture : 2 min

Vous êtes fan de Friends? Vraiment fan? Fan au point de regarder une vidéo superposant tous les épisodes de la première saison de votre première série?

Benjamin Roberts a eu l'idée folle de superposer toute la saison 1 de Friends en une seule vidéo –elle date d'avril 2014 et a été repérée par Reddit ce mardi.

Avec le son, la cacophonie est rapidement intenable, elle tient du «cauchemar dadaïste», comme le décrit si bien The Independent, au point qu'on ne voit pas qui peut tenir 22 minutes à entendre ces voix, ces bruitages, et surtout ces rires enregistrés. Mais sans le son, les images qui se superposent créent des fantômes du générique et des acteurs, à vous donner envie d'en imprimer des captures d'écran comme posters pour votre salon.

Pour les gens qui aiment se faire du mal, i100 avait repéré il y a quelques mois cette vidéo d'Omni verse où les 554 gags du canapé des Simpsons sont joués en même temps, mais sur plein de mini-écrans côte à côte plutôt que sur une seule grande image comme avec Friends:

La chaîne YouTube Omni verse s'est spécialisée dans le domaine, avec des dizaines de vidéos du genre, dont une qui plaira aux (ou rendra fous les) fans de Buffy:

Slate.fr

Newsletters

Et Adolf devint Hitler

Et Adolf devint Hitler

Sa nouvelle biographie est un éclairage bref et précis sur la vie du dictateur et une entrée pour comprendre la construction de sa pensée.

En finir avec les Bisounours: les écoterroristes squattent la rentrée littéraire

En finir avec les Bisounours: les écoterroristes squattent la rentrée littéraire

Tueur de braconniers, maquisard du Front de libération des animaux ou Jeanne d’Arc de la défense de l’environnement: des écolos énervés surgissent dans les romans.

Le Moyen Âge aussi avait son Jeff Bezos

Le Moyen Âge aussi avait son Jeff Bezos

Pratiques commerciales douteuses, exploitation de salariés précaires... Déjà au XIIIe siècle, les grands patrons profiteurs étaient sans scrupules.

Newsletters