Boire & manger

Aux Etats-Unis, pas de fèves dans les galettes des rois pour éviter les procès

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 06.01.2015 à 10 h 38

Repéré sur Wall Street Journal

Un gâteau des rois de Louisiane. NatalieMaynor via Flickr CC License by.

Un gâteau des rois de Louisiane. NatalieMaynor via Flickr CC License by.

En janvier, aux Etats-Unis, de nombreux pâtissiers vendent désormais des galettes des rois, et les fans de frangipane ne sont pas que des expatriés français. Mais dans un pays où on peut faire un procès à Starbucks si son café est trop chaud, de nombreuses boutiques préfèrent vendre les fèves séparément au lieu de les cacher dans le gâteau, rapporte le Wall Street Journal. En effet, si un client venait à s'étouffer ou à se briser une dent contre une fève, le pâtissier pourrait être poursuivi en justice.

Selon l'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA), un produit destiné à être mangé ne doit pas contenir d'élément non comestible. Techniquement, une galette avec fève a le même statut que le Kinder Surprise (qui contient un petit jouet), interdit aux Etats-Unis pour cause de risque d'étouffement. Mais l'agence a expliqué au Wall Street Journal qu'«en ce qui concerne les galettes des rois en particulier, aucune mesure d'interdiction ou de régulation n'a été prise».

La galette avec fève n'est donc pas illégale, mais les boutiques préfèrent ne pas prendre de risques inutiles. La chaîne Maison Kayser ne met ainsi pas de fève directement dans les gâteaux vendus aux Etats-Unis. Une responsable a expliqué au journaliste David Marcelis que l'entreprise avait testé quelques galettes avec fève, et que certains clients mal informés s'étaient demandés: «C'est quoi ce truc dans mon gâteau?»

En Louisiane, le traditionnel gâteau des rois (king cake), une sorte de brioche avec un glaçage violet, vert et jaune, contient normalement aussi une fève à l'intérieur (un bébé Jésus), mais depuis une vingtaine d'années, les pâtissiers préfèrent eux aussi la vendre séparément. Si c'est le client qui introduit la fève dans sa brioche et que quelqu'un s'étouffe, ce ne sera pas la faute du pâtissier.

Deux chaînes françaises présentes aux Etats-Unis –François Payard et Paul– osent elles mettre la fève à l'intérieur, mais les managers ont décidé d'ajouter un petit texte explicatif sur l'emballage, un peu comme la mention «Attention, contenu chaud» sur le couvercle de certaines tasses de café à emporter. La chaîne belge Le Pain Quotidien a elle opté pour une fève comestible: une amande couverte de chocolat.

En règle générale, manger une galette des rois, même avec fève, est une activité très peu risquée. Ce n'est pas le cas d'autres traditions culinaires de janvier, comme les gâteaux au riz gluant (mochi) au Japon. Cette année, ces petites friandises du Nouvel An ont déjà fait neuf morts.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte