Sports

Des villes américaines ont décidé d’interdire une activité dangereuse: la luge

Temps de lecture : 2 min

Plutôt que de risquer des blessures graves et des poursuites judiciaires, des villes ont décidé d’interdire la luge, pourtant activité sacrée de la période hivernale.

 Kemi en Finlande. Photo Wikimedia CC par Christine Zenino

Dubuque, dans l’Iowa, vient de rejoindre un groupe toujours plus important chaque année aux Etats-Unis: celui des villes ayant interdit de faire de la luge dans les lieux publics. «Nous avons tout un tas de parcs qui ont des collines», a expliqué une responsable de la ville à l’Associated Press. «On ne peut pas gérer tous ces endroits à risque.» Encore plus drastique, la ville de Paxton dans l’Illinois a même décidé en 2013 de raser les collines de luge. D’autres ont préféré mettre des panneaux de prévention, en espérant que cela découragerait les audacieux.

Et en effet, la luge a beau être une activité plaisante pour beaucoup d’enfants, elle n’est pas sans risque. «Contrairement au ski, vous pouvez faire de la luge sur une piste privée, dans votre jardin, ou même sur un matelas en sortie de boîte de nuit...», expliquait en mars dernier au site Atlantico Jean-Baptiste Delay, médecin généraliste et président de l'association Médecins de montagne.

«Entre 1997 et 2007, plus de 20.000 enfants ont été pris en charge chaque année par les urgences pour des blessures liées à des chutes en luge», dans l’état de l’Ohio, note de son côté Associated Press. Il y a quelques jours, un homme est même mort dans le Colorado après un accident de luge, qu’il avait attaché derrière une voiture. L’année dernière, en Haute-Savoie, comme le rapportait France Bleu, une jeune femme a perdu l’usage de ses jambes après une course nocturne de luge improvisée.

Mais si les villes américaines décident de prendre ces mesures restrictives, c’est aussi par souci d’économies et pour éviter les poursuites. Ces dix dernières années, les exemples de procès à cause d’accidents de luge ont été nombreux. Des parents du Nebraska ont reçu deux millions de dollars (1,68 million d'euros) de la ville après que leur fille a été paralysée à cause d’une collision avec un arbre. De la même façon, un homme de l’Iowa a porté plainte et gagné son procès contre la ville de Sioux City (Iowa), qui lui a versé 2,75 millions de dollars (2,31 millions d'euros). Un accident de luge avec un panneau de circulation l’avait blessé à la colonne vertébrale

«Dans le passé, explique Associated Press, les gens (les Américains, NDLR) ont peut-être embrassé la philosophie du Grand Ouest sauvage, où chacun était responsable pour ses actions, mais maintenant ils attendent que le gouvernement les prémunisse aussi bien que possible contre le danger.»

Newsletters

Être mascotte sportive est un métier à part entière (et peut rapporter gros)

Être mascotte sportive est un métier à part entière (et peut rapporter gros)

Les plus performantes et célèbres de ces personnes cachées derrière un costume peuvent toucher un salaire annuel à six chiffres.

Les Tokyoïtes hésitent quant aux JO

Les Tokyoïtes hésitent quant aux JO

La cérémonie d'ouverture est toujours prévue pour le 23 juillet 2021.

En Argentine, le footing devient un acte politique

En Argentine, le footing devient un acte politique

Dans le contexte de confinement sans fin que traverse Buenos Aires, l'adepte de la course à pied est peut-être devenu·e un·e opposant·e à la politique du gouvernement central.

Newsletters