Monde

Les profs superstars de Corée du Sud, millionnaires et célèbres grâce à des cours en ligne pour lycéens

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 02.01.2015 à 9 h 10

Repéré sur Washington Post

Cha Kil-yong est un prof de maths un peu particulier: il filme ses cours en ligne dans un studio d'enregistrement à Gangnam, le quartier chic de Séoul rendu célèbre par le tube Gangnam Style, il a chanté un duo sur les tests d'entrée à l'université avec Clara, une star de la pop sud-coréeenne, et en une année, il gagne environ 8 millions de dollars, rapporte un article du Washington Post, repéré par Reader.


Cet entrepreneur de l'éducation prépare les lycéens coréens aux redoutables tests qui déterminent dans quels facs ils pourront s'inscrire. Pour réussir, les élèves ne se contentent pas d'être studieux au lycée; ils s'inscrivent aussi à des cours du soir privés (les hagwons), dont beaucoup sont maintenant en ligne.

Sur le site de la prépa de Cha Kil-yong, environ 300.000 élèves suivent ses cours de maths pour juste 32 euros les 20 heures. Le professeur star leur donne des petits trucs et astuces pour réussir le test, et il attire leur attention grâce à un style très animé: il lui arrive de se déguiser en Batman, en hippopotame ou encore de porter une veste en paillettes dorées, rapporte la journaliste Anna Fifield.

S'il gagne autant d'argent, c'est aussi parce que, comme un acteur ou une star du sport, il est payé par des marques pour faire la promotion de produits, dont une boisson au ginseng rouge qui permettrait d'améliorer la concentration. 

Il n'est pas le seul enseignant célèbre à arrondir ses fins de mois grâce à la pub. Kwon Kyu-ho, specialiste de littérature, a une chaise baptisée à son nom (il s'agit d'une chaise censée aider les gens à mieux travailler). Ses cours en ligne l'ont aussi rendu millionnaire, même s'il refuse de donner un chiffre précis à la presse.

En 2013, le Wall Street Journal se penchait sur un autre enseignant devenu richissime: Kim ki-hoon, qui est professeur d'anglais et gagne environ 4 millions de dollars par an, surtout grâce à ses cours sur Internet. Il est à la tête d'un véritable empire éducatif, avec 30 employés et une maison d'édition (il a écrit environ 200 manuels scolaires).

Les professeurs des écoles publiques coréennes sont évidemment beaucoup moins bien payés (même si leur salaire est au-dessus de la moyenne des pays de l'OCDE). Dans les prépas privés, les élèves ne choisissent pas un cours mais un professeur en particulier, et chaque enseignant est évalué en fonction des commentaires des lycéens et de leurs parents, mais aussi des notes des élèves aux examens. C'est dans ce contexte que peuvent surgir des profs mégastars, qui attirent des centaines d'élèves et utilisent ensuite cette réputation pour créer leur petite entreprise éducative.

En 2012, rappelle le Wall Street Journal, les parents coréens avaient dépensé 17 milliards de dollars en tutorat et prépas privées, soit plus que ce que les Américains avaient dépensé en jeux vidéo cette même année.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte