EconomieMonde

Ce qui a vraiment changé en 2014 en quelques chiffres

Repéré par Eric Leser, mis à jour le 02.01.2015 à 18 h 38

Repéré sur The Atlantic, BBC, Forbes

One size fits all / Ralph Aichinger via Flickr CC License By

One size fits all / Ralph Aichinger via Flickr CC License By

L’année 2014 a été marquée par plusieurs records, celui du nombre de milliardaires dans le monde, du nombre de réfugiés. C’est aussi l’année la plus chaude jamais enregistrée et celle où la production de blé et de robots industriels a été la plus importante de l’histoire. Voilà quelques chiffres mis en avant par The Atlantic pour faire le bilan de l'année écoulée.

  • 100-200% : l’augmentation du nombre de coups d’Etat par rapport à 2013. L’an dernier, les gouvernements de Thaïlande et du Burkina Faso ont été renversés par l’armée. En Ukraine,  il y a un débat toujours en cours pour savoir si la révolte populaire et le vote des parlementaires qui a chassé du pouvoir Viktor Ianoukovitch est techniquement un coup d’Etat. C’est la thèse de Ianoukovitch et celle de Moscou. Il y avait eu un seul coup d’Etat en 2013, en Egypte où l’armée a pris le pouvoir aux islamistes élus.
  • 12,5%: la baisse du nombre de membres de ce qui était le G8, le groupe des démocraties industrialisées. La Russie en a été exclue après l’annexion de la Crimée en mars 2014. Elle avait été le dernier pays à joindre le club en 1998.
  • 19%: l’augmentation du nombre de milliardaires dans le monde en 2014 selon la liste du magazine Forbes. En mars 2014, il y avait 1 645 milliardaires en dollars sur la planète, 268 de plus qu’en 2013. La plus forte progression annuelle depuis que Forbes a commencé à publier cette liste en 1987. Et selon Bloomberg, les 400 milliardaires les plus riches auront vu leur patrimoine progresser en moyenne de 2,2% en 2014.
  • 55%: la proportion des pays selon l’étude de Freedom House’s, «Freedom on the Net 2014», qui ont vu la liberté baisser sur internet l’an dernier. L’étude souligne notamment qu’en 2014 «plus de personnes ont été arrêtées pour leurs activités sur internet que jamais auparavant».
  • 17%: l’augmentation de la production d’opium en Afghanistan. Cette production a battu des records en 2014. Selon l’ONU, elle se monte à 6 400 tonnes.
  • 15%: l’augmentation de l’installation de robots industriels dans le monde qui est la conséquence de l’automatisation industrielle grandissante.
  • 1.2%: la marge avec laquelle l’économie chinoise a dépassé l’économie américaine pour devenir la première au monde. Il ne s’agit pas de comparaison de PIB (Produit intérieur brut), mais de comparaison calculée par le FMI (Fonds monétaire international) à partir des parités de pouvoir d’achat. Les parités de pouvoir d’achat comme l’agence Bloomberg les définit «calculent un taux de change entre les monnaies des pays en fonction des différences de prix pour les mêmes biens». En terme de PIB, il faudra encore une décennie environ à la Chine pour rattraper les Etats-Unis.
  • 0.6%: l’augmentation de la production de blé dans le monde qui atteindra un niveau record selon le International Grains Council.
  • 0,68 degré celsius: l’augmentation de la température dans le monde en 2014 (janvier-novembre) par rapport à la moyenne du siècle dernier. L’année 2014 devrait être la plus chaude depuis que les scientifiques mesurent  les températures sur la planète, de 0,02 degré Farenheit supérieure au record enregistré en 2010. Pour autant, les températures sur la planète sont quasiment stables depuis 15 ans ce qui ne correspond pas aux prévisions et aux modèles du GIEC.
  • Près de 50%: la baisse du prix du pétrole depuis juin 2014 qui correspond à la fois au ralentissement de la demande en Chine et en Europe et à l’augmentation de la production notamment de pétrole de schiste en Amérique du nord. Les cours du baril sont à leur plus bas niveau depuis près de six ans.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte