Apple lance son nouveau système Snow Leopard

Slate.fr, mis à jour le 27.08.2009 à 9 h 15

Apple a passé les dix dernières années à construire et améliorer son système d'exploitation Mac OS X et a transformé une technologie construite sur une base Unix et provenant de la machine Next de Steve Jobs en un système impressionnant de puissance, de fonctionnalité et de stabilité tout simplement considéré comme le meilleur au monde dans sa classe.

Mais après une décennie de progrès constants, Apple vient de changer de philosophie avec le lancement de sa nouvelle version Snow Leopard (Léopard des neiges) ou Mac OS X 10.6. Elle sera disponible chez les revendeurs et en ligne à partir du vendredi 28 août. Au lieu de continuer à ajouter des centaines de nouvelles fonctionnalités, Apple a choisi cette fois de couper les liens avec le passé et de repartir sur une nouvelle base bien plus moderne que la concurrence qui laisse augurer de nouveaux progrès constants dans les prochaines années.

Le résultat est un système qui augmente considérablement la rapidité des machines, regagne de l'espace disque, transforme des dizaines de fonctionnalités et pose les bases d'une nouvelle génération de McIntosh qui fonctionneront avec des microprocesseurs multicore 64-bit, des cartes graphiques surpuissantes et des quantités massives de mémoire. Tout cela au prix de 29 dollars pour la mise à jour à partir de Léopard (Mac OS X 10.5) ce qui en fait l'achat le plus recommandé depuis le passage à Mac OS X 10.1 (qui soi dit en passant était gratuit).

Une des grandes différences cette fois est, que contrairement aux précédentes éditions de Mac OS X qui pouvaient être installées sur tous les anciens Mac, cette fois la License de Snow Leopard limite l'utilisation aux machines équipées, depuis 2006, du processeur Intel.

Le processus d'installation a aussi un peu changé par rapport au passé. Plutôt que de demander un redémarrage immédiat, une bonne partie de l'opération se déroule immédiatement après un double click sur l'installateur. Ensuite le processus y compris le redémarrage se fait automatiquement et bien plus rapidement que l'installation par exemple de Leopard.

Parmi les nouveautés à signaler, l'installation des driver d'imprimantes est devenue enfin plus simple, la prise en charge native de Microsoft Exchange, QuickTime Player a beaucoup changé et il existe une fonction antivirus intégrée au système. Sinon l'interface du bureau est peu modifiée en apparence. La grande nouveauté est cachée. La quasi-totalité des applications de Snow Leopard sont compatibles avec un processeur 64 bit.

[Lire l'article complet sur le  Washington Post]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Steve Jobs lors d'une conférence à Cupertino (Californie) Kimberly White / Reuters

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte