France

A quoi sert un consul?

Grégoire Fleurot, mis à jour le 31.08.2009 à 17 h 19

Samedi 22 août, deux adolescentes françaises qui participaient à un voyage organisé aux Etats-Unis ont trouvé la mort dans un accident de minibus sur les routes de Californie. C'est l'ancien porte-parole de l'Elysée David Martinon, un an après sa nomination au poste plus discret de consul général de France à Los Angeles, qui fournissait les détails de l'accident aux médias. La veille, le même Martinon était accusé d'enchaîner «bourde sur bourde» dans ses nouvelles fonctions. Quelles sont-elles, justement, ces fonctions? Quel est le rôle d'un consul?

Contrairement à l'ambassadeur, qui représente la France auprès du pays où il est accrédité et y met en œuvre la politique extérieure de la France, le consul est théoriquement en charge de la protection et de l'administration de ses concitoyens dans sa circonscription consulaire, en général une ville ou une région. Son action concerne donc surtout ses propres concitoyens, qu'ils soient résidents ou en vacances. Le consul est pour les Français qu'il représente à la fois le maire et le sous-préfet. Une bonne partie du travail consulaire est administrative, notamment l'établissement des documents officiels et la tenue de l'Etat civil à travers les listes consulaires.

Mais le consul a également une mission d'information dans tous les domaines (économique, politique, culturel) en soutien des missions de l'ambassadeur. Il lui est de plus en plus demandé de contribuer à stimuler les relations économiques. Il représente lui-aussi la France pour les étrangers et, même si ce n'est pas sa fonction première, joue un rôle de communication similaire à celui d'un ambassadeur.

Un autre rôle du consul est le soutien aux concitoyens arrêtés ou en prison, ainsi que la surveillance de la légalité des procès judiciaires. Florence Cassez, la Française emprisonnée au Mexique pour enlèvement, a ainsi reçu la visite du consul général de France à Mexico lors de son procès. Le consul peut aussi demander une accélération de la procédure judiciaire et envoyer un agent consulaire assister au procès en qualité d'observateur, mais ne peut en aucun cas intervenir dans le cours de la justice locale.

La France entretient 113 consulats généraux, 18 consulats et 530 agences consulaires tenues par des consuls honoraires. En général, les compétences consulaires sont également exercées par l'ambassade, ce qui explique le fait que les consulats soient rarement situés dans la capitale d'un pays, mais plutôt dans les principales villes de province.

Dans un grand pays au poids économique et politique important, on retrouve donc une ambassade dans la capitale, des consulats généraux dans les grandes villes et de nombreuses agences consulaires dans les villes plus modestes. Les Etats-Unis comptent ainsi, en plus de l'ambassade à Washington (qui comprend un consulat général), neuf consulats généraux à Atlanta, Boston, Chicago, Houston, la Nouvelle-Orléans, Los Angeles, Miami, New York et San Francisco et 47 consuls honoraires dans des villes comme Boise, Birmingham, Des Moines, Providence ou encore Hamilton aux Bermudes.

Le consul honoraire est un poste en principe bénévole, bien que l'Etat français leur accorde une aide pour les frais de travail. Souvent ressortissant étranger, il remplit certaines des fonctions d'un consul général, notamment les fonctions administratives, les demandes de documents officiels et le rapatriement des corps des ressortissants français, et partage son en général son temps entre sa fonction officielle et son travail dans le privé.

Certaines professions sont, pour des raisons historiques, très représentées parmi les consuls honoraires. Ainsi en Grande-Bretagne, la grande majorité des consuls honoraires sont des courtiers maritimes ou issus de familles travaillant dans ce métier depuis plusieurs générations et ayant hérité du poste. Beaucoup de consuls honoraires représentent plusieurs pays dans la ville ou la région où ils officient.

Le consulat, qui est chargé de la sécurité de la communauté française, est particulièrement actif en temps de crise. Ainsi, lors des troubles qui ont traversé la Thaïlande au début de l'été, le consul de France a demandé aux ressortissants français de s'inscrire impérativement sur les listes consulaires (démarche facultative) afin d'être mis en contact avec des «chefs d'îlots», responsables locaux bénévoles chargés de faire le relais entre la population et l'ambassade en cas de problème pour des ressortissants français.


Grégoire Fleurot

L'explication remercie James Ryeland, consul honoraire de France à Douvres.

Image de une: David Martinon, REUTERS/Charles Platiau

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte