Monde

Disparition du vol d'Air Asia: 2014, l'année avec le plus de victimes mais le moins de crashs d'avion

Repéré par Cécile Dehesdin, mis à jour le 29.12.2014 à 12 h 42

Repéré sur Quartz

A la recherche de l'avion disparu, le 29 décembre 2014 à Djakarta. REUTERS/Darren Whiteside

A la recherche de l'avion disparu, le 29 décembre 2014 à Djakarta. REUTERS/Darren Whiteside

Alors que les autorités indonésiennes ont reconnu ce lundi matin que le vol QZ 8501 de la compagnie low-cost malaisienne Air Asia, disparu dimanche entre l'Indonésie et Singapour, était probablement «au fond de la mer», l'espoir de retrouver vivants les 162 personnes à bord diminue.

Avec cette catastrophe, 2014 est en passe de devenir l'année la plus meurtrière pour l'aviation depuis près de dix ans, comme nous l'écrivions hier: en 2005, le Bureau of Aircraft Accidents Archives comptait 1.463 victimes, incluant vols commerciaux, privés et militaires -l'un des pires bilans. Pour 2014, cet organisme en est à 1.320 victimes.

En ne s'intéressant qu'à l'aviation civile, 2005 avait vu 916 morts. Or à eux quatre, les vols Malaysia Airlines 370 (239 disparus le 8 mars), Malaysia Airlines 17 (298 morts le 17 juillet), Air Algérie 5017 (116 morts le 24 juillet) et Air Asia 8501 (162 passagers) transportaient déjà 815 passagers et membres d'équipage.

Il faut cependant remettre ce chiffre dans son contexte: d'abord, le nombre de victimes d'accidents d'avion était régulièrement supérieur à 2.000 depuis les années 1960 et n'a commencé à passer constamment sous ce niveau qu'à la fin des années 1990.

Ensuite, comme le note Quartz, 2014 marque également l'année où il y a eu le moins de crashs d'avions depuis 1949 et le début de l'ère du transport aérien commercial régulier. Toujours selon le Bureau of Aircraft Accidents Archives, il n'y a eu que 111 crashs d'avions en 2014:

En 2013, année causant le moins de victimes depuis les débuts du transport aérien, avec «seulement» 459 morts selon le Bureau of Aircraft Accidents Archives, il y avait eu 139 crashs, alors le nombre le plus bas depuis les années 50.

Selon l'association internationale du transport aérien, qui représente plus de 200 compagnies, le taux d'accidents cette année, jusqu'à septembre, était de 2,1 crashs pour un million de vols, soit moins que le taux moyen sur cinq ans, rapporte le Wall Street Journal.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte