Monde

L'organisation Etat islamique n'arrive toujours pas à être un vrai Etat

Temps de lecture : 2 min

Des militants de l'État islamique célèbrent la prise de la ville de Taqba, le 24 août 2014. REUTERS/Stringer.
Des militants de l'État islamique célèbrent la prise de la ville de Taqba, le 24 août 2014. REUTERS/Stringer.

Toujours pas de passeport, pas de devise, des écoles qui ne fonctionnent quasiment pas, peu de médecins et des maladies en augmentation. La vision des régions contrôlées par l'organisation Etat islamique présentée dans un article du Washington Post repéré par Reader est loin des vidéos de propagande où l'on peut voir un gouvernement fonctionnel.

A Mossoul, en Irak, faute de chlore, l'eau n'est plus potable. L'hépatite s'y répand et la farine se fait de plus en plus rare. A Racca, en Syrie, les ordures ne sont plus ramassées. La nourriture n'est pas plus abondante qu'à Mossoul. L'eau et l'électricité ne sont disponibles que trois ou quatre heures par jour.

Pour un activiste syrien, «l'idée que c'est bien organisé et que c'est une entité administrative est fausse. C'est seulement une image». C'est ce que confirme un travailleur humanitaire, pour qui «l'Etat islamique est devenu trop gros pour s'auto-réguler».

Mais malgré tout cela, malgré les règles strictes, les exécutions publiques pour meurtre, blasphème... le quotidien américain estime qu'une rebellion n'est pas un risque pour l'organisation. Les habitants ont trop peur des représailles et l'absence d'alternative les dissuade de se plaindre. Pour certains, la présence de l'organisation est d'ailleurs toujours mieux que celle de Bachar el-Assad.

Newsletters

Rapatriement des familles de djihadistes: bientôt la fin du «Guantanamo français»?

Rapatriement des familles de djihadistes: bientôt la fin du «Guantanamo français»?

Mardi 5 juillet, plusieurs dizaines de femmes et d'enfants ont été renvoyés vers le sol français. Une opération qui en appelle d'autres.

Le porte-avions Fujian, nouvel étendard de la menace maritime chinoise

Le porte-avions Fujian, nouvel étendard de la menace maritime chinoise

Le fleuron de la marine chinoise a été mis à l'eau le 17 juin dernier. Un moyen pour le pays de montrer qu'il peut rivaliser avec les grandes puissances mondiales.

Avec la guerre en Ukraine, les juifs de Russie craignent une résurgence de l'antisémitisme

Avec la guerre en Ukraine, les juifs de Russie craignent une résurgence de l'antisémitisme

Depuis le début de l'invasion en février dernier, il est estimé que près de 10.000 Russes de confession juive ont demandé et obtenu la nationalité israélienne, contre 800 les mois précédents.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio