Culture

Le bingo de Noël 2014

Titiou Lecoq, mis à jour le 24.12.2014 à 15 h 34

Pour que les horreurs prononcées pendant le repas servent enfin à quelque chose.

Un orang-outan déguisé en Père Noël au zoo de Manille (Philippines), le 18 décembre 2014. REUTERS/Erik de Castro

Un orang-outan déguisé en Père Noël au zoo de Manille (Philippines), le 18 décembre 2014. REUTERS/Erik de Castro

Noël est bientôt là et avec lui ses cadeaux, ses retrouvailles familiales, et surtout ses repas interminables.

Histoire que ce temps-là ne soit pas totalement perdu, Slate vous propose cette année encore le Bingo de Noël (remis au goût du jour par Bienbienbien, puis ici ces trois dernières années).

Au programme: les drones, Violetta, François Hollande, la NSA et Patrick Modiano. Rappelons au passage les règles de ce jeu complètement ringard. Sur chaque grille, on a des phrases ou des situations susceptibles de se produire pendant la soirée qu’on peut cocher au fur à et à mesure de la soirée.

Par exemple, si votre oncle Bernard décide avant même le début du repas de dire:

«Jamais je ne voterai Front national, mais faut avouer qu'ils ont raison parfois, quand même.»

Dites-vous qu'en plus de bien commencer la soirée, tonton Bernard vous a aussi permis d'inscrire votre premier point.

A la fin de la soirée ou de la journée, si vous jouez le lendemain, celui qui a rempli le plus de cases remporte la partie.

Voici les trois grilles à remplir

REUTERS/Eric Gaillard

REUTERS/Lucy Nicholson

REUTERS/Erik de Castro

Titiou Lecoq
Titiou Lecoq (196 articles)
dronesViolettaNoëlbingo
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte