Monde

Le spectre du hooliganisme de retour en Angleterre

Temps de lecture : 2 min

Un homme a été poignardé dans des affrontements qui ont opposé les supporters de West Ham à ceux de Millwall en marge d'un match de Carling Cup, la coupe de la ligue anglaise, mardi 26 août. Dans une soirée qui a ravivé le souvenir pas si lointain de la période noire du hooliganisme au Royaume-Uni dans les années 1970 et 1980, les fans de West Ham ont également envahi le terrain à plusieurs reprises, rapporte le Telegraph. Carlton Cole, l'attaquant de l'équipe d'Angleterre, a quant à lui été victimes de cris de singes.

«Le club ne tolérera pas le comportement inacceptable aperçu au Boleyn Ground et prendra les mesures les plus sévères à l'encontre de toute personne reconnue coupable, y-compris des interdictions à vie» a annoncé le club de West Ham dans un communiqué.

Gianfranco Zola, l'entraîneur actuel de West Ham qui a joué dans le club anglais de Chelsea entre 1996 et 2003, a déclaré qu'il s'agit des pires scènes qu'il ait vues de toute sa carrière. «J'ai participé à des matches difficiles et des choses se sont passées. Ici, j'ai joué sept ans et je n'ai jamais rien vu de tel.»

West Ham et Millwall, deux clubs de la banlieue de Londres qui étaient des fiefs du hooliganisme anglais à ses heures les plus sombres, entretiennent une rivalité tendue depuis plusieurs décennies.

[Lire l'article complet sur telegraph.co.uk]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Chroniques trumpiennes: semaine du 29 juin au 5 juillet

Chroniques trumpiennes: semaine du 29 juin au 5 juillet

Aperçu hebdomadaire de la vie tweeto-mentale du président américain.

De Phyllis Schlafly aux électrices de Trump, les contradictions des antiféministes américaines

De Phyllis Schlafly aux électrices de Trump, les contradictions des antiféministes américaines

Phillys Schlafly valorisait la femme au foyer alors que sa carrière professionnelle était bien remplie. Pourtant, si elle avait été un homme, elle serait allée très loin dans son parti.

Black Lives Matter pourrait bien être le plus grand mouvement de l'histoire des États-Unis

Black Lives Matter pourrait bien être le plus grand mouvement de l'histoire des États-Unis

On estime entre 15 à 26 millions le nombre d'Américain·es ayant participé à des manifestations contre les violences policières et le racisme systémique à travers tout le pays.

Newsletters