Monde

Le spectre du hooliganisme de retour en Angleterre

Temps de lecture : 2 min

Un homme a été poignardé dans des affrontements qui ont opposé les supporters de West Ham à ceux de Millwall en marge d'un match de Carling Cup, la coupe de la ligue anglaise, mardi 26 août. Dans une soirée qui a ravivé le souvenir pas si lointain de la période noire du hooliganisme au Royaume-Uni dans les années 1970 et 1980, les fans de West Ham ont également envahi le terrain à plusieurs reprises, rapporte le Telegraph. Carlton Cole, l'attaquant de l'équipe d'Angleterre, a quant à lui été victimes de cris de singes.

«Le club ne tolérera pas le comportement inacceptable aperçu au Boleyn Ground et prendra les mesures les plus sévères à l'encontre de toute personne reconnue coupable, y-compris des interdictions à vie» a annoncé le club de West Ham dans un communiqué.

Gianfranco Zola, l'entraîneur actuel de West Ham qui a joué dans le club anglais de Chelsea entre 1996 et 2003, a déclaré qu'il s'agit des pires scènes qu'il ait vues de toute sa carrière. «J'ai participé à des matches difficiles et des choses se sont passées. Ici, j'ai joué sept ans et je n'ai jamais rien vu de tel.»

West Ham et Millwall, deux clubs de la banlieue de Londres qui étaient des fiefs du hooliganisme anglais à ses heures les plus sombres, entretiennent une rivalité tendue depuis plusieurs décennies.

[Lire l'article complet sur telegraph.co.uk]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 14 au 20 septembre

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 14 au 20 septembre

Plongée dans la logorrhée du président américain.

La génération Z ne consomme pas de la même façon aux quatre coins du monde

La génération Z ne consomme pas de la même façon aux quatre coins du monde

Si les jeunes nés après 1997 partagent un intérêt commun pour certaines grandes marques, ils ne constituent pas une cible marketing homogène selon les pays.

Privée de dollars, l'Argentine parie sur les cryptomonnaies

Privée de dollars, l'Argentine parie sur les cryptomonnaies

La capitale Buenos Aires serait la deuxième ville la plus crypto-friendly au monde.

Newsletters