Boire & mangerSlatissime

Notre guide des champagnes valeurs sûres pour les fêtes

Nicolas de Rabaudy, mis à jour le 21.12.2014 à 15 h 48

Voici une sélection de maisons historiques et de cuvées de prestige qui sont parmi les plus renommées et les plus régulières en qualité.

Coupes de champagne. REUTERS/Benoit Tessier

Coupes de champagne. REUTERS/Benoit Tessier

Dans la forêt des marques plus ou moins anciennes et glorieuses, il s’agit de privilégier celles qui ont marqué votre vie et dont le goût, le style vineux ou diaphane se sont inscrits dans votre mémoire –70% des bruts sont vendus pour les fêtes de fin d’année.

Sir Winston Churchill avait pour Pol Roger une dilection particulière, Ernest Hemingway se faisait servir du Mumm ou du Perrier Jouët, cités dans ses livres, et Charles de Gaulle exigeait à la Boisserie des bruts Drappier d’Urville, un village proche de Colombey-les-Deux-Eglises. Quel est votre choix?

Voici une sélection de maisons historiques et de cuvées de prestige qui sont parmi les plus renommées et les plus régulières en qualité.

Ruinart

La doyenne des marques, née en 1729, élève ses vins dans les crayères gallo-romaines de Reims classées monument historique.

Elle a toujours eu les faveurs des champagnophiles, toutes les cuvées se situant dans le haut de gamme, mais c’est le blanc de blancs logé en bouteille transparente qu’il faut privilégier pour la fraîcheur et la pureté, le rosé souple et friand aussi, tout comme le Dom Ruinart, toujours millésimé, d’une finesse quasi divine.

A partir de 28 euros

Dom Pérignon 2004

La marque icône de la Champagne des origines –une trentaine de millésimes depuis 1921– a trouvé en Richard Geoffroy, ancien médecin champenois, le chef de cave et œnologue de tous les bruts siglés à l’écusson très ancien.

Voilà la grande cuvée par excellence, le flacon de rêve pour les fêtes ou pour une célébration intime, familiale qui honore celui qui offre ce vin à la robe dorée, le symbole pétillant de la Champagne éternelle. Ce brut assemblé à partir de trois cépages champenois a besoin idéalement de dix à quinze ans de vieillissement: le 1998 aux notes confites est parfait, le 2004 aujourd’hui, encore jeune. Un champagne singulier qui se marie à des plats de crustacés ou de poissons, après la césure de l’apéritif. Un grand moment.

A partir de 125 euros

Louis Roederer

En 2013, les bruts de cette marque dynamique et familiale, propriété des Rouzaud à Reims, ont été classés en tête des quarante principales maisons de Champagne par la Revue du Vin de France qui fait autorité en la matière. Cette rarissime distinction récompense les exigences de rigueur et de qualité imposées par les propriétaires et le chef de cave, Jean-Baptiste Lécaillon, diplômé de l’agro.

Champagne Louis Roederer

Les vins sont puissants, et avec le temps acquièrent une finesse, une harmonie, un équilibre qui forcent l’admiration.

Le Brut Premier, non millésimé, affiche une allure généreuse, caressante avec les années, le blanc de blancs millésimé est d’une totale rareté et la Cuvée Cristal, toujours millésimée, à base de vieilles vignes de grands crus, a peu de rivales sur les coteaux: c’est aussi le champagne de luxe par excellence. Le rosé est sublime.

A partir de 40 euros

Bollinger

Pour les connaisseurs britanniques, c’est un peu la référence du champagne de tradition avec Krug, servis dans les palais de la reine Elizabeth II.

Les bruts de cette valeureuse marque d’Aÿ possèdent au plus haut point le goût anglais, c’est-à-dire mûr, charnu, corsé qui tapisse le palais. Avec le temps, les cuvées acquièrent une densité ronde, d’une fraîcheur désaltérante. Une courte maturation de trois à quatre ans assouplit les vins. La Grande Année millésimée est le sommet de la gamme avec l’Extra Brut RD, une spécialité maison.

A partir de 40 euros

Taittinger

Cette maison de la Butte Saint-Nicaise à Reims, caves superbes, 300.000 visiteurs par an, a réussi à rester française grâce à l’acharnement et au courage de Pierre-Emmanuel Taittinger, le descendant direct des fondateurs –sinon elle entrait dans le giron d’un trust américain.

Champagne Dom Perignon by Iris van Herpen

C’est ici que la cuvée historique des Comtes de Champagne, la première issue de beaux raisins (le chardonnay), a été élaborée: c’est le chef-d’œuvre de la marque, toujours millésimé, servi à l’apéritif au Cinq du George V à Paris. Toute la gamme des bruts, Prélude, Nocturne, les Folies de la Marqueterie, le château maison, est élaborée par l’état-major qui déguste les cuvées tous les matins. Les vins élégants, harmonieux, désaltérants se placent à merveille à table –plats terre-mer– et tout au long du jour et de la nuit.

A partir de 40 euros

Deutz

Fondée en 1838 par deux amis allemands, William Deutz et Pierre-Hubert Geldermann, cette marque d’Aÿ a connu dans les années 1980 un changement de propriétaire: les Rouzaud de Roederer ont repris la maison en modifiant le style des bruts, axés vers plus de fraîcheur et de vinosité.

Le Brut Classic, exemplaire, a dynamisé la marque et la création d’Amour de Deutz en blanc (pur chardonnay) et en rosé a fait décoller les vins vers les sommets. Grâce à des progrès évidents, ces deux cuvées de luxe, si prisées des œnophiles, ont pénétré la grande restauration et installé Deutz dans les plus fameuses cartes des vins des étoilés Michelin. Encore une fois, ce sont les bruts blancs de blancs par leur finesse de texture et les goûts nets qui plaisent au public du XXIe siècle –ce n’était pas le cas en 1950.

A partir de 35 euros

Salon

Ah l’étonnante success story! Au début du XXe siècle, Aimé Salon, grand bourgeois au palais délicat, client attitré de Maxim’s, le temple du champagne dans le monde, fait composer des bruts pour lui-même et ses compagnons de gueulardise.

Champagne G.H. Mumm R. Lalou 1999

Ainsi sont nés les bruts Salon, élaborés grâce aux beaux raisins de chardonnay du village de Mesnil-sur-Oger –de l’or en grappes.

Racheté par Bernard de Nonancourt, fondateur du groupe Laurent Perrier, Salon est demeuré ce qu’il avait été à l’origine: un grand champagne blanc de blancs millésimé, seulement dans les bonnes années – 2002 maintenant. Très peu de bouteilles –37 bruts millésimés entre 1911 et 1999.

Une marque élitiste pour fanatiques de vins blonds d’exception exaltant des saveurs marines, de coquillages par exemple –très étrange. Recherché au Japon, premier pays importateur et dans les tables très étoilées conduites par des sommeliers experts, Salon est le champagne le plus coûteux de l’AOC, le luxe de la pétillance exacerbé.

350 euros la bouteille, 830 euros le magnum

Delamotte

Quand il n’y a pas de Salon millésimé, la vendange des grands crus du Mesnil, d’Oger, d’Avize et de Cramant est réservée au champagne Delamotte, réanimé en 1988 par Bernard de Nonancourt et son bras droit Didier Depond, infatigable globe-trotter du vin des sacres.

Fondé en 1760, Delamotte livre des bruts pur chardonnay, des blancs de blancs aux bulles aériennes, d’une envoûtante fraîcheur, idéal à l’apéritif et à table sur des huîtres, une poularde ou un beau turbot –les grands champagnes se plaisent aux deux repas. Delamotte (800.000 bouteilles) bénéficie de la force de frappe de Laurent Perrier, un groupe puissant à l’export.

A partir de 30 euros

G.H. Mumm

La grande marque rémoise, créée par les frères Mumm en 1827, produit huit millions de bouteilles de Cordon Rouge, la cuvée phare de la maison chère au peintre Foujita, longtemps rivale de Moët et Chandon par la formidable diffusion hors de l’Hexagone —50% des ventes. Dans les années 1970-1980, Cordon Rouge est présent dans plus de mille restaurants en Ile-de-France, la marque affiche un dynamisme remarquable, Paul Bocuse sert le Mumm dans son trois étoiles de Collonges au Mont d’Or ainsi que nombre d’étoilés Michelin dont Lasserre à Paris (75008).

Champagne G.H. Mumm Cordon Rouge

Avec le temps, la marque évolue vers des cuvées originales, de modestes volumes, élaborées grâce aux vignobles de chardonnay, de Cramant en Côte des Blancs et de pinot noir de Verzenay. Ainsi naît le Mumm de Cramant, superbe blanc de blancs et le Mumm de Verzenay, un blanc de noir corsé, idéal à table: la marque a défini une politique efficace en direction de la restauration française.

Des chefs prestigieux comme Jean-Pierre Vigato d’Apicius, Alain Passard de l’Arpège, Mathieu Vianney de la Mère Brazier à Lyon, Jean-André Charial de l’Oustau de Baumanière réinventent des «menus de légende» inscrits dans l’histoire de la marque où sont associés des mets signatures et les cuvées Mumm dont le Brut Sélection à base de grands crus majeurs, la mythique cuvée R. Lalou 2002, apte à s’anoblir avec les années (voir le 1961) et le Mumm rosé, rond, plein, à l’allonge veloutée.

Grâce à Didier Mariotti, chef de cave expérimenté, la marque exploite un vignoble «high class», matrice de champagnes de niches à la vinosité épatante. Ce sont des vins pour amateurs exigeants. A noter que les magnums fêtent la victoire des pilotes de Formule 1, le dimanche: une explosion de pétillance qui a beaucoup contribué à la notoriété internationale de la maison, propriété de Pernod-Ricard.

A partir de 23,50 euros. Très bon prix

 

 

Nicolas de Rabaudy
Nicolas de Rabaudy (464 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte