Sciences / Boire & manger

L'effet magique des aimants sur la bière

Temps de lecture : 2 min

Des scientifiques belges résolvent le problème des éruptions de mousse dans la bière.

De la bière Orval / Smabs Sputzer via FlickrCC License by
De la bière Orval / Smabs Sputzer via FlickrCC License by

Personne n'aime ouvrir une bière et recevoir un jaillissement de mousse sur le pantalon. Et souvent le problème n'est même pas que la bouteille a été secouée: si le liquide surgit, c'est la faute de protéines appelées hydrophobines, qui attirent des molécules de dioxyde de carbone. Heureusement, des scientifiques belges viennent de trouver comment éviter ce désagrément.

Une équipe de l'Université catholique de Louvain a découvert qu'en appliquant un champ magnétique à une bouteille de bière, il était possible de neutraliser les protéines responsables des débordements de mousse, rapporte The Atlantic.

Les biologistes ont essayé cette technique après avoir remarqué que les aimants pouvaient faciliter l'émulsion de la mayonnaise.

Pour leur article, qui paraîtra dans le numéro de janvier du Journal of Food Engineering, Zahra Shokribousjein et ses collègues ont donc placé de la bière de la brasserie Orval dans un tube en verre entouré d'un aimant.

En passant par le champ magnétique, les hydrophobines qui contribuent aux éruptions de mousse sont neutralisées. D'habitude, les brasseries ajoutent du houblon pour arriver à ce genre d'effet calmant, mais trop de houblon a tendance à accentuer l'amertume de la boisson. Grâce aux aimants, le houblon est beaucoup plus efficace en tant qu'agent anti-mousse.

Pendant les tests, les brasseurs qui ont utilisé les aimants ont eu besoin de beaucoup moins de houblon pour réduire les excès de mousse. Cette découverte pourrait potentiellement leur faire économiser de l'argent.

Slate.fr

Newsletters

Les femmes absentes des études sur les maladies les plus dangereuses pour elles

Les femmes absentes des études sur les maladies les plus dangereuses pour elles

Elles manquent toujours à l'appel dans la recherche cardiovasculaire, par exemple.

Les humains ne réprésentent que 0,01% de la vie sur Terre (mais nuisent aux 99,99% restant)

Les humains ne réprésentent que 0,01% de la vie sur Terre (mais nuisent aux 99,99% restant)

Nous sommes les moins nombreux, mais les plus gênants.

«Je jalouse un peu mes amies qui jouissent sans problème en cinq minutes chrono»

«Je jalouse un peu mes amies qui jouissent sans problème en cinq minutes chrono»

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Sandra, une trentenaire qui arrive à jouir seule, mais pas avec ses partenaires.

Newsletters