Société

La parodie qui ridiculise Hitler et a rendu Goebbels fou de rage [VIDÉO]

Temps de lecture : 2 min

La «Lambeth Walk - Nazi Style», 1940.
La «Lambeth Walk - Nazi Style», 1940.

Danse très populaire aux Etats-Unis et au Royaume-Uni à la fin des années 1930, la «Lambeth Walk» était tirée de la comédie musicale Me and My Girl, et faisait référence à une rue située dans le quartier de Cockney à Londres. Les danseurs avançaient et reculaient en ponctuant cette «marche» de mouvements de jambes et de grands gestes des bras.

Voci à quoi ressemble la Lambeth Walk dans le film où elle apparaît pour la première fois (à partir de 2 minutes):

Et voici une version contemporaine, réalisée dans les années 1980, de la scène:

En 1940, un fonctionnaire inspiré du ministère britannique de l’Information, Charles A. Ridley, a réalisé un montage intitulé Lambeth Walk–Nazi Style. Le fonctionnaire a fait un montage de parties du film de propagande nazie réalisé par Leni Riefenstahl en 1934, Le triomphe de la volonté, et de la musique de la comédie musicale, pour que les soldats allemands et Hitler aient l’air de danser la Lambeth Walk.

La blague était d’autant plus réussie qu’un membre du parti nazi avait dénoncé en 1939 la danse qui avait alors fait fureur à Berlin, la qualifiant de «sottise juive [faite de] petits sauts bestiaux».

Mais la portée de la parodie fut reconnue par les deux camps. Le responsable de la propagande nazie Joseph Goebbels est sorti fou de rage d’une salle de projection après l’avoir vue. Et selon l’historien Erik Barnouw, la résistance danoise l’utilisait dans le Danemark occupé et forçait les projectionnistes à passer la séquence.

Le ministère de l’Information distribua le film aux agences de presse sans explication, laissant ces dernières ajouter leurs propres commentaires. Sur l’extrait ci-dessous, Universal Studios l’a reprend en 1942 avec comme titre «Le génération Adolph prend le pouvoir».

Newsletters

La surprenante technique de drague de l'époque victorienne

La surprenante technique de drague de l'époque victorienne

L'aristocratie britannique utilisait le collage pour contourner les règles de bienséance.

Benjamin Franklin, père fondateur des États-Unis, avait déjà une morning routine

Benjamin Franklin, père fondateur des États-Unis, avait déjà une morning routine

Les start-uppers n'ont rien inventé et les livres de développement personnel n'ont fait qu'installer un nouveau langage.

«Il m'a expliqué que cette fille, il l'avait prise pour m'oublier»

«Il m'a expliqué que cette fille, il l'avait prise pour m'oublier»

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Dina, qui vit mal le fait que son petit ami ait fréquenté quelqu'un d'autre pendant la pause qu'elle avait initiée.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio