Monde / Culture

Corée du Nord: après le film de Seth Rogen, c'est le prochain Steve Carell qui ne se fera pas

Temps de lecture : 2 min

«Triste journée pour l'expression artistique», a tweeté mercredi l'acteur Steve Carell. La production du film Pyongyang, dont il tenait le rôle titre, a été annulée juste quelques heures après la décision de Sony Pictures de ne pas sortir L'Interview qui tue en salles après les menaces de hackers que certains disent aux ordres de la Corée du Nord.

Le film Pyongyang, un «thriller paranoïaque» sur un occidental accusé d'espionnage en Corée du Nord, devait être réalisé par Gore Verbinski et était tiré du roman graphique du Québécois Guy Delisle. Le début du tournage était prévu pour mars 2015, mais les studios New Regency ont préféré tout arrêter, rapporte The Hollywood Reporter, par peur de s'exposer au genre de menaces et attaques subies par Sony Pictures.

Le piratage et la diffusion d'emails privés et de films non encore sortis pourrait coûter des centaines de millions de dollars à Sony, et les autres studios veulent à tout prix éviter ce genre de catastrophe financière.

Slate.fr

Newsletters

Une femme voilée sur quatre s'est déjà fait pousser sur une plateforme de métro à New York

Une femme voilée sur quatre s'est déjà fait pousser sur une plateforme de métro à New York

La Commission sur les droits humains de New York vient de publier un rapport sur les discriminations dont sont victimes certaines minorités.

Des employés d'Amazon refusent de vendre à l'État américain des technologies pour encadrer l'immigration

Des employés d'Amazon refusent de vendre à l'État américain des technologies pour encadrer l'immigration

Ils rappellent à Jeff Bezos le passif nazi d'IBM pour s'opposer à la politique migratoire de Trump.

Un nouveau printemps arabe couve en Jordanie

Un nouveau printemps arabe couve en Jordanie

Sans réforme en profondeur du système politique et de la structure économique, la Jordanie, comme d’autres pays de la région, restera exposée au potentiel d’une nouvelle révolution, en dépit des milliards injectés par les pétromonarchies du Golfe.

Newsletters