Culture

Le clip de «Birth in Reverse» de St. Vincent rend justice à l’une des meilleures chansons de l’année

Temps de lecture : 2 min

Si vous êtes passé à côté de St. Vincent –aussi connu sous le nom d’Annie Clark, une ancienne membre de Polyphonic Spree– vous êtes passé à côté de quelque chose de très, très bon musicalement. Pour vous rattraper, vous pourriez écouter son quatrième album, St. Vincent, sorti cette année, sur lequel on retrouve 11 morceaux de pop-rocks, perchés quelque part entre Bowie et les Bangles. De l’avis de tous, c’est l’un des meilleurs albums de l’année, et Birth in Reverse, l'un de ses meilleurs morceaux a désormais un clip qui est tout aussi impressionnant.

Le clip est simple mais surréaliste. St. Vincent est tout le temps là, dans les pièces enfumées ou dans l’espace. Cela vaut le coup de noter qu’avec ce nouvel album et ce nouveau clip, Annie Clark continue de se créer une nouvelle image, un regard épuré et un air de détachement assez froid et excentrique.

Ce sarcasme esthétique va bien avec sa musique étrange et décalée et son personnage de scène, qui combine une fantaisie sans-vie avec des solos de guitare qu’elle laisse échapper et une chorégraphie ultra-stylisée et quasi-robotique.

Annie

Sharan Shetty

Newsletters

Les notes et les top 10 sont le pandémonium de la critique esthétique

Les notes et les top 10 sont le pandémonium de la critique esthétique

Pourquoi vouloir tout comparer et classer, comme si les critères de jugement étaient systématiquement identiques d'une oeuvre à l'autre?

«L’Adieu à la nuit» chevauche au bord du gouffre

«L’Adieu à la nuit» chevauche au bord du gouffre

Grâce aux ressources de la fiction, le nouveau film d'André Téchiné fait du combat d'une femme pour empêcher son petit-fils de partir en Syrie une vertigineuse aventure intérieure.

Mode hybride, la grande (re)création

Mode hybride, la grande (re)création

Une tendance lourde de la mode reprend à son compte la citation de Lavoisier: «Rien ne se perd, rien ne se crée: tout se transforme.»

Newsletters