Science & santé

On peut savoir si c'est Noël ou Ramadan depuis l'espace rien qu'en observant les lumières

Laura Helmuth, traduit par Grégor Brandy, mis à jour le 17.12.2014 à 11 h 00

Christmas lights - right side Rick Kimpel via Flickr CC License by

Christmas lights - right side Rick Kimpel via Flickr CC License by

Les observations satellite montrent qu’à partir du lendemain de Thanksgiving (le quatrième jeudi de novembre) et jusqu’au Nouvel an, les banlieues des grandes villes américaines s’allument… un peu comme des sapins de Noël. Tous ces pères Noël rayonnants, ces flocons de neige scintillants, et ces corniches qui clignotent sont visibles depuis l’espace. 

Le satellite Suomi possède un instrument construit pour regarder les éclairages utilisés la nuit afin de mesurer la consommation d’énergie. Cet appareil est assez sensible pour parvenir à détecter une augmentation de 20% à 30% de l’éclairage dans les centres urbains de 70 grandes villes américaines pendant la période de Noël et de 30% à 50% dans les banlieues.

Ce n’est pas vraiment pour mesurer les décorations agressives de vos voisins que la Nasa et la National Oceanic and Atmospheric Administration ont lancé Suomi dans l’espace. Cette découverte, annoncée mardi 16 décembre lors de la conférence de l’American Geophysical Union à San Francisco est partie de ce qui semblait être au départ une erreur de mesure.

En 2012, des scientifiques ont regardé quelques données recueillies par le satellite et avaient remarqué un drôle d’éclairage sur Le Caire, la nuit. Ils ont donc analysé 36 mois d’observations et ont découvert que cela se produisait dans beaucoup de villes du Moyen-Orient, et durait un mois. C’était en période de Ramadan, quand les gens jeûnaient la journée et se retrouvaient la nuit pour le rompre et fêter cela ensemble.

Sur ces images satellites, les points jaunes montrent les zones où l’éclairage ne varie pas vraiment selon les périodes de l’années ; en vert ce sont les endroits où l’éclairage a augmenté d’au moins 30% pendant la période de Noël (à Atlanta et à Washington) ou lors du Ramadan (au Caire; sur la carte, Tel Aviv sert de point de comparaison).

NASA's Earth Observatory/Jesse Allen

NASA's Earth Observatory/Jesse Allen

NASA's Earth Observatory/Jesse Allen

Les périodes de fête consomment beaucoup d’énergie.

Laura Helmuth
Laura Helmuth (10 articles)
ramadanNoëléclairageSuomiNooa
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte