Wikipédia change de modèle

Slate.fr, mis à jour le 25.08.2009 à 16 h 39

 

L'encyclopédie en ligne Wikipedia est sur le point de connaître la plus profonde modification de son histoire en changeant la façon dont les gens modifient les articles en ligne. Le site va demander que la révision d'articles (uniquement en anglais dans un premier temps) consacrés à des personnes vivantes et à un certain nombre d'organisations considérées comme sensibles soit soumis à la validation obligatoire d'un éditeur dit expérimenté.

L'objectif est d'éviter les modifications frauduleuses, les canulars, les erreurs intentionnelles, la diffamation et le vandalisme pur et simple. Le changement devrait en principe permettre d'éviter de multiples incidents comme ceux survenus au début de l'année par exemple sur les pages relatives à Edward M. Kennedy et Robert C. Byrd, deux sénateurs américains passés du statut de vivants à celui de défunts.

Il s'agit d'un véritable tournant dans la philosophie d'une encyclopédie qui s'est construite sur la liberté totale accordée à n'importe qui d'apporter des modifications à la quasi-totalité des articles en ligne. Un test de deux mois du nouveau système va être lancé dans les «prochaines semaines» selon la Wikimedia Foundation qui assure depuis San Francisco en Californie le développement de l'encyclopédie en ligne.

Depuis huit ans que l'encyclopédie existe, elle s'est toujours heurtée à un problème essentiel, la fiabilité des informations apportées. Avec 60 millions d'Américains qui visitent ses pages chaque mois et 3 millions d'entrées en langue anglaise, Wikipédia qui devient un outil de travail planétaire doit parvenir à une meilleure régulation de la qualité des articles sans totalement remettre en cause son modèle.

Avec l'apparition de Flagged revisions, le nom du nouveau système, un bénévole sélectionné sera chargé de valider toutes les modifications apportées à un article concernant une personnalité vivante. Cette initiative fait suite à l'opération pilote menée en Allemagne pendant plus d'un an. Avec ce procédé, l'encyclopédie veut parvenir à distinguer deux types de contributeurs: les anonymes, dont l'adresse IP est référencée, et les habitués, inscrits et connus des services, pour disposer de contributeurs plus fiables et éliminer les vandales.

Durant sept mois, le New York Times a travaillé de concert avec Wikipedia pour assainir les pages d'articles, afin d'arriver à une entrée propre et surtout correcte.

[Lire l'article complet sur la BBC]

Image de Une: Le fondateur et président de Wikipedia Jimmy Wales  Michael Caronna / Reuters

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte