Culture / Monde

Les nouveaux bureaux new-yorkais du magazine Vogue sont infestés de rats

Temps de lecture : 2 min

Le One World Trade Center, en juillet 2014. REUTERS/Carlo Allegri
Le One World Trade Center, en juillet 2014. REUTERS/Carlo Allegri

Les rats et les cafards new-yorkais ne discriminent pas: ils s'attaquent aussi bien aux immeubles miteux qu'aux restaurants chics. Une étude récente a révélé que la moitié des restaurants de l'Upper East Side, un des quartiers les plus chers de la ville américaine, étaient infestés de rats. En 2007, un café pâtisserie qui a créé un dessert à 25.000 dollars (avec du chocolat, de la truffe et de l'or), a été temporairement fermé lorsque les inspecteurs de la mairie y ont trouvé «une souris, des déjections de rat à plusieurs endroits, des mouches et plus de cent cafards vivants».

Depuis plusieurs semaines, c'est un autre temple du glamour qui est envahi par les rongeurs: le magazine Vogue.

En novembre, la rédaction du mensuel a en effet quitté ses bureaux de Times Square pour s'installer au One World Trade Center, le gratte-ciel qui a remplacé les tours jumelles. Tous les magazines Condé Nast, dont le New Yorker et Vanity Fair, devraient aussi s'y être installés d'ici février. Mais le déménagement de Vogue a particulièrement attiré l'attention: tout pouvait être suivi sur Instagram, avec des photos de mannequins qui «aident» à déplacer des cartons. Certains blogs se sont extasiés: avec Vogue, même les déménagements sont glamour!

Mais les paillettes sont rapidement retombées: dès l'arrivée dans les nouveaux locaux, des rats ont pointé leur museau.

Plus de deux semaines plus tard, le New York Daily News rapporte que le problème ne s'est pas amélioré. Anna Wintour, la rédactrice en chef du magazine, refuse pour l'instant de mettre les pieds dans son bureau. Plusieurs employés ont retrouvé des crottes de souris sur les claviers de leurs ordinateurs, et chacun a été avisé de ne pas manger au bureau pour ne pas attirer les rongeurs.

En novembre, le site Radar rapportait que des rats avaient élu domicile dans le fameux placard à accessoires de Vogue. «Il y avait des crottes partout sur le sol, et les boîtes à chaussures avaient été mâchouillées par les rongeurs», avait révélé une source anonyme.

Ces mésaventures amusent beaucoup la presse. Le quotidien britannique The Independent a publié une juxtaposition de photos qui souligne les ressemblances entre Anna Wintour et un rongeur, accompagné d'un titre sur la soudaine déchéance du magazine: «du tapis rouge aux déjections de rats».

Newsletters

Quand «L'Ordre moral» s'enflamme

Quand «L'Ordre moral» s'enflamme

Véridique et romanesque, le récit du film de Mário Barroso est porté à incandescence par la fusion de la mise en scène et du jeu de son actrice principale.

Lucrative mais contraignante, la rentrée littéraire vue par les libraires

Lucrative mais contraignante, la rentrée littéraire vue par les libraires

Avec près de 500 titres publiés à ce moment de l'année, la clientèle revient en magasin. Mais pour acheter quoi?

Harry, «43 ans, chic type», esclave de George Washington

Harry, «43 ans, chic type», esclave de George Washington

L'incroyable vie de l'esclave du père fondateur américain demeure méconnue aux États-Unis. Will Butler lui rend hommage dans une chanson de son album «Generations» qui sort le 25 septembre.

Newsletters