Culture

La vidéo hommage aux stars du cinéma américain disparues en 2014

Temps de lecture : 2 min

La fin de l’année approche, vous n’échapperez donc pas aux rétrospectives. Comme chaque année en décembre, la chaîne de télévision américaine Turner Classic Movies a publié la sienne, signée d’Andrew Alonso et Scott Lansing, qui rend hommage aux professionnels du cinéma décédés en 2014, rapporte Slate.com, «sans les contraintes de temps des Oscars –et probablement dans sans les opinions politiques gluantes qui accompagnent cette cérémonie».

La recette n’a pas changé: une compilation d’images extraites de films sur un fond musical doux. En l’occurrence, il s’agit d’un titre du groupe indie irlandais Kodaline, All I want, que l’on a déjà entendu dans le long-métrage Nos étoiles contraires (The Fault in our stars).

Au total, 68 professionnels du cinéma sont honorés dans cette vidéo: des acteurs, des réalisateurs, des producteurs, des écrivains, des cinéastes, des maquilleurs et des cascadeurs. Chaîne américaine oblige, on retrouve essentiellement des stars d’Hollywood, à l’exception du cinéaste Alain Resnais, le réalisateur d’Hiroshima mon amour.

L’année 2014 a vu disparaître plusieurs grandes icônes: Shirley Temple, Lauren Bacall, Mickey Rooney, ou Joan Rivers. Mais également des acteurs populaires contemporains: Philip Seymour Hoffman, Rosemary Murphy, Harold Ramis (Ghostbusters) et bien évidemment Robin Williams. Le producteur et directeur Will McKinley a dressé la liste complète sur son blog.

Enfin, le bâtiment que l’on voit dans la vidéo entre les séquences dédiées aux acteurs est la Swan House du Centre d’histoire d’Atlanta, en Géorgie. Cette maison a notamment servi de décor au deuxième volet de The Hunger Games, Catching Fire, où elle est présentée comme la demeure du président Snow.

Newsletters

«Allen v. Farrow», quand Dylan surgit du passé

«Allen v. Farrow», quand Dylan surgit du passé

Le nouveau documentaire sur Woody Allen nous fait entendre deux nouvelles voix jusque-là inconnues.

Madam C.J. Walker, la première femme d'affaires noire aux États-Unis et première Afro-Américaine milliardaire, en 1905

Madam C.J. Walker, la première femme d'affaires noire aux États-Unis et première Afro-Américaine milliardaire, en 1905

Blanchisseuse à Denver, elle s'aperçoit que les produits chimiques détériorent sa peau. Lui vient alors une brillante idée.

Celui où «Friends» commence à décevoir Anaïs

Celui où «Friends» commence à décevoir Anaïs

Dans ce treizième épisode d'AMIES, Anaïs et Marie regardent la première moitié de la saison 6 de Friends qui reprend juste après le cliffhanger à Las Vegas. Les deux amies reviennent aussi sur les moments forts de ce début de saison: Monica et...

Newsletters