Culture

Ne sortez jamais avec un écrivain, vous allez finir en personnage de roman

Temps de lecture : 2 min

Bien que l’idée puisse paraître flatteuse, devenir un personnage de roman n’a rien de séduisant. Surtout quand c’est votre ex qui en est l’auteur.

 Adam reading a book. Photo Flickr CC par Kamil Porembiński

Lorsqu’elle reçut un mail «IMPORTANT» de son ex, qu’elle appelle «Sam», Chloe Schama savait à quoi s’attendre: le manuscrit d’un roman, dont elle est le personnage principal. Mais alors qu’elle trouva la démarche flatteuse au départ, elle a vite ressenti un malaise: le portrait que son ex faisait d’elle ne lui plaisait pas.

Sur le site du New York Magazine, elle raconte sa rencontre avec Sam à l’université (elle se souvient des poèmes qu’il glissait sous sa porte), sa passion pour l’écriture, et comment ils se sont perdus de vue pendant des années avant qu’il ne resurgisse dans sa vie avec ce manuscrit. «Je n’ai jamais admis désirer la célébrité, mais cela ne veut pas dire que j’aurais refusé la chance d’être immortalisée, ou au moins être “capturée” pendant un moment, par quelqu’un d’autre», avoue-t-elle.

Mais très vite, elle déchante. Puisqu’au-delà de la fiction se posait la question de sa propre personnalité, de la perception qu’en avait son ex, et de sa vision de leur relation. Et chez Chloe Schama, la gêne est perceptible:

«Bien sûr, il n’y a pas de “bien” ou de “mal” en fiction, ni dans la façon dont il choisit d’assembler des éléments de notre passé commun. La fiction ne requiert pas de fidélité à la réalité. […] Mais je ne pouvais pas m’empêcher de me dire que j’avais le droit d’être ennuyée qu’il m’ait tourné à la fois en sorte d’idole et de râleuse.»

Cette démarche de la part d’un romancier n’est évidemment pas nouvelle, elle est même très courante. En France, la dernière femme a en avoir fait les frais s’appelle… Julie Gayet. Son ex-mari, l’écrivain et scénariste Santiago Amigorena, a raconté la fin de leur relation dans Des jours que je n'ai pas oubliés (POL), comme l’explique Gala.fr. Sous couvert de la fiction, l’écrivain n’en restait pas moins très admiratif de son ex:

«Je voudrais à côté de la tourmente qu'est le cinéma pour toi, à côté du tourment qu'est l'écriture pour moi, cette tiédeur bourgeoise, qui nous permettrait, peut-être, de vivre parfois calmement.»

De son côté, Chloe Schama a fini par revoir Sam, pour parler de son manuscrit et de sa propre gêne. Un an après, dans une nouvelle version de l’histoire, l’écrivain avait «tellement révisé le personnage qu’elle avait cessé d’être une version reconnaissable [d’elle]».

«Je me sentais soulagée, et puis triste. La “Fin” était finalement arrivée.»

Slate.fr

Newsletters

«Unbelievable», série palpitante et indispensable

«Unbelievable», série palpitante et indispensable

La nouvelle série Netflix n'est pas que le portrait d'une femme victime d'un prédateur puis d'un système sexiste et défaillant.

Près de 92 % de la population étudiante est plus concentrée en lisant sur papier

Près de 92 % de la population étudiante est plus concentrée en lisant sur papier

Ce support est propice aux annotations.

L'étrange salsa de l'ancien porte-parole de Trump à «Danse avec les stars»

L'étrange salsa de l'ancien porte-parole de Trump à «Danse avec les stars»

Connu pour ses mensonges en conférence de presse, Sean Spicer tente de se recycler dans la télévision grand public.

Newsletters