Culture

Ne sortez jamais avec un écrivain, vous allez finir en personnage de roman

Temps de lecture : 2 min

Bien que l’idée puisse paraître flatteuse, devenir un personnage de roman n’a rien de séduisant. Surtout quand c’est votre ex qui en est l’auteur.

 Adam reading a book. Photo Flickr CC par Kamil Porembiński

Lorsqu’elle reçut un mail «IMPORTANT» de son ex, qu’elle appelle «Sam», Chloe Schama savait à quoi s’attendre: le manuscrit d’un roman, dont elle est le personnage principal. Mais alors qu’elle trouva la démarche flatteuse au départ, elle a vite ressenti un malaise: le portrait que son ex faisait d’elle ne lui plaisait pas.

Sur le site du New York Magazine, elle raconte sa rencontre avec Sam à l’université (elle se souvient des poèmes qu’il glissait sous sa porte), sa passion pour l’écriture, et comment ils se sont perdus de vue pendant des années avant qu’il ne resurgisse dans sa vie avec ce manuscrit. «Je n’ai jamais admis désirer la célébrité, mais cela ne veut pas dire que j’aurais refusé la chance d’être immortalisée, ou au moins être “capturée” pendant un moment, par quelqu’un d’autre», avoue-t-elle.

Mais très vite, elle déchante. Puisqu’au-delà de la fiction se posait la question de sa propre personnalité, de la perception qu’en avait son ex, et de sa vision de leur relation. Et chez Chloe Schama, la gêne est perceptible:

«Bien sûr, il n’y a pas de “bien” ou de “mal” en fiction, ni dans la façon dont il choisit d’assembler des éléments de notre passé commun. La fiction ne requiert pas de fidélité à la réalité. […] Mais je ne pouvais pas m’empêcher de me dire que j’avais le droit d’être ennuyée qu’il m’ait tourné à la fois en sorte d’idole et de râleuse.»

Cette démarche de la part d’un romancier n’est évidemment pas nouvelle, elle est même très courante. En France, la dernière femme a en avoir fait les frais s’appelle… Julie Gayet. Son ex-mari, l’écrivain et scénariste Santiago Amigorena, a raconté la fin de leur relation dans Des jours que je n'ai pas oubliés (POL), comme l’explique Gala.fr. Sous couvert de la fiction, l’écrivain n’en restait pas moins très admiratif de son ex:

«Je voudrais à côté de la tourmente qu'est le cinéma pour toi, à côté du tourment qu'est l'écriture pour moi, cette tiédeur bourgeoise, qui nous permettrait, peut-être, de vivre parfois calmement.»

De son côté, Chloe Schama a fini par revoir Sam, pour parler de son manuscrit et de sa propre gêne. Un an après, dans une nouvelle version de l’histoire, l’écrivain avait «tellement révisé le personnage qu’elle avait cessé d’être une version reconnaissable [d’elle]».

«Je me sentais soulagée, et puis triste. La “Fin” était finalement arrivée.»

Newsletters

Quand Tolkien exprimait son «dégoût sincère» pour le style de Disney

Quand Tolkien exprimait son «dégoût sincère» pour le style de Disney

D'un côté il y aurait le raffinement, de l'autre la vulgarité. Ce préjugé détermine encore la mauvaise réputation dont pâtit le producteur américain dans les milieux éducatifs.

Hors-série d'été: faut-il du courage pour être un homme?

Hors-série d'été: faut-il du courage pour être un homme?

Ce second épisode hors-série estival de Mansplaining est l'occasion de célébrer le vingtième anniversaire d'un formidable thriller psychologique, doublé d'une étude remarquable sur la masculinité hégémonique : Harry, un ami qui vous...

En Arabie saoudite, les droits des femmes entre deux eaux

En Arabie saoudite, les droits des femmes entre deux eaux

Il aura fallu attendre 2012 pour qu’un premier long métrage soit officiellement produit et tourné en Arabie Saoudite: Wadjda, récit sur une saoudienne de 12 ans qui rêve de s’acheter un vélo. Récompensé dans de nombreux festivals, il était...

Newsletters