Culture

Abd Al Malik est «un grand admirateur de Nora Ephron»: écoutez-le dans Tous Cinéma

Temps de lecture : 2 min

Le rappeur est venu présenter son premier film dans l'émission de Tous Cinéma, dont Slate est partenaire.

De son autobiographie, le rappeur Abd Al Malik a tiré un film: Qu'Allah bénisse la France. Tout est dans le titre: son entrée en religion, sa passion pour son pays, la douceur de la bénédiction. En face de la violence dans laquelle il a grandi.

Abd Al Malik est venu présenter son film sur le plateau de Tous Cinéma –dont Slate est partenaire– avec une partie de son équipe: Marc Zinga, qui joue son rôle, et Sabrina Ouazani, celui de sa femme.

Le réalisateur a notamment parlé de son rapport au cinéma depuis l'enfance et de l'influence de scarface sur son milieu d'origine:

«Scarface a fait des dégâts littéralement: moi j'ai vu des gens mourir parce qu'ils se prenaient pour Tony Montana et c'est vrai que gamin j'avais en tête, de façon d'abord inconsciente puis consciente, cette idée que si avec le cinéma on pouvait être dans une démarche mortifère on pouvait aussi être dans une démarche de vie. Et j'avais comme l'idée de faire un jour peut-être un anti-Scarface.»

Le réalisateur a aussi parlé de ses références, du néo-réalisme italien à Kassovitz, qui l'a incité à réaliser son film lui-même après avoir lu son scénario. Et des références plus surprenantes:

«Je suis un grand admirateur de Nora Ephron. L'un de mes films favoris c'est Nuits blanches à Seattle et je pleure tout le temps. Quand Harry rencontre Sally, Vous avez un message...

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Sur le plateau, Olivier Gourmet est aussi venu présenter le film de Stéphane Demoustier, Terre Battue (sortie le 17 décembre), dans lequel il joue le père d'un petit garçon qui souhaite devenir joueur de tennis professionnel.

Newsletters

Le français envahi par l'anglais? C'est nous qui avons commencé

Le français envahi par l'anglais? C'est nous qui avons commencé

L'Académie française s'insurge régulièrement face à la prétendue omniprésence de l'anglais dans notre langue. Il est bon de rappeler tout ce que l'anglais doit au français.

«Harry Potter» est-elle une saga sexiste?

«Harry Potter» est-elle une saga sexiste?

Depuis leur publication, les livres de J. K. Rowling font partie des lectures préférées des enfants. Mais ils semblent davantage renforcer les stéréotypes de genre que les renverser.

«Irradiés», terrible et tendre incantation fatale

«Irradiés», terrible et tendre incantation fatale

Avec son dispositif visuel inhabituel, le film de Rithy Panh met en scène de manière bouleversante des visions des massacres du XX​e siècle comme questionnement inquiet d'une pulsion de mort de l'espèce humaine tout entière.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio