Science & santé

On ne se lassera jamais des vidéos d'aurores boréales

Phil Plait, traduit par Grégor Brandy, mis à jour le 09.12.2014 à 15 h 01

Capture d'écran - Soaring by Ole C. Salomonsen

Capture d'écran - Soaring by Ole C. Salomonsen

Pendant des années, j'ai cru que les aurores polaires –aurore boréale au nord, aurore australe au sud– étaient des phénoènes assez majestueux. Alors oui, il y avait ces serpentins et ces rubans de vert, de rouge, de rose et de violet. Il était clair que c'est un spectacle flamboyant et extraordinaire.

Mais après avoir vu tellement de photos statiques, et de vidéos en time-lapse, j'avais l'impression que les aurores ne bougeaient pas rapidement. Il y avait du mouvement, mais c'était lent. Et puis, un peu plus tôt cette année, je suis tombé sur une vidéo qui montrait des aurores bouger en temps réel et j'étais sous le choc. C'était fantastique. Elles vacillent et dansent, et bougent parfois assez rapidement.

Pourtant, il est rare de voir ces lumières bouger de cette façon. Elles sont normalement relativement lentes. Mais le photographe Ole C. Salomonsen a eu de la chance: à Tromsø, en Norvège, entre août et novembre, il a pu saisir de tels moments et les résultats sont spectaculaires. Regardez par vous-même.


C'était incroyable, pas vrai? Aux alentours de 3 minutes 30, j'ai eu du mal à respirer, alors qu'il penchait la caméra pour nous montrer une couronne, avec des couleurs en cascade un peu comme de l'encre qui coule.

Les aurores polaires sont causées par de rapides particules subatomiques qui viennent du soleil et qui ont été acheminées dans l'atmosphère terrestre par le champ magnétique de notre planète. Cela peut former de longues couches de lumière alors que les particules filent comme des balles et excitent les molécules dans l'air, les forçant à luire. A une certaine distance, ces couches ressemblent à des serpentins et des rubans, mais si vous vous trouvez juste dessous, alors vous regardez un phénomène en 3D. C'est comme se coucher sur le sol et regarder en l'air des rideaux balayés par le vent. C'est ça la couronne.

En plus de ça, cette partie de la vidéo montre des explosions de couleurs qu'on n'a pas l'habitude de voir, comme le rose, puisque l'azote vire au bleu et que l'oxygène et l'azote virent au rouge; ensemble ils prennent alors cette étonnante couleur de rose vif.

Tromsø n'est pas tout à fait à côté du Colorado, mais l'Islande n'est pas beaucoup plus loin et a beaucoup à offrir en matière de science, également. J'ai toujours un œil sur cette île et j'adorerais y faire un tour bientôt. Je n'ai toujours pas vu d'aurore polaire, mais j'ai pour but de rectifier ça assez vite. Et de telles vidéos ne me donnent que plus de détermination.

Une première version de cet article contenait une erreur de traduction, il s'agit bien d'azote, et non de nitrogène. Toutes nos excuses.

 

Phil Plait
Phil Plait (71 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte