Partager cet article

Non, Psy n'a pas cassé YouTube avec Gangnam Style

Gangnam Style

Gangnam Style

Après Kim Kardashian qui ne casse pas Internet, voilà que Psy n'a pas non plus cassé YouTube. La semaine dernière, de nombreux médias français et étrangers ont assuré que le chanteur, avec son clip délirant Gangnam Style, avait cassé le compteur de vues du service vidéo de Google.

On vous remet la vidéo au cas où vous n'avez pas contribué aux plus de 2 milliards de vues qu'elle accumule depuis juillet 2012:

 

Ils se basaient sur un statut posté le 1er décembre par YouTube sur Google+:

«Nous ne pensions pas qu'une vidéo serait regardée un nombre de fois supérieur à un entier de 32 bits (= 2.147.483.647 visionnages), mais ça, c'était avant de rencontrer Psy. "Gangnam Style" a été vu tellement de fois que nous avons dû passer à un entier de 64 bits (9.223.372.036.854.775.808)!»

Passez votre souris au-dessus du compteur de vues dans la vidéo de Psy pour voir un peu de magie mathématique.

Sauf que... «C'était juste une blague», a dit Matt McLernon, chargé de la communication chez YouTube, au site spécialisé CNET. CNET note que quand ses journalistes ont contacté Google pour avoir des précisions plus tôt dans la semaine, «Google n'a pas dit que c'était une blague, nous renvoyant à la place au statut Google+».

YouTube a bien passé son compteur de vues à un entier de 64 bits, mais «des mois plus tôt», a expliqué un porte-parole à Variety le 5 décembre, cinq jours après le statut. «C'est un easter egg», a-t-il dit, comprendre une blague de développeurs à l'intention de leurs usagers. Et en effet, quand on regarde la vidéo sur YouTube et qu'on passe la souris au-dessus du compteur de vues, celui-ci semble se détraquer, déroulant les chiffres rapidement. Cliquez sur le compteur et vous atterrirez sur le statut posté par YouTube. (La blague est le compteur faussement détraqué, pas le fait que Gangnam Style a surpassé les premières prévisions des ingénieurs de YouTube).

Google avait dit dès le mercredi 3 à The Verge que son compteur de vues n'avait jamais été cassé. «On a vu que ça allait arriver (que le nombre de vues allait dépasser celui prévu par le système) il y a deux mois, et on a mis à jour nos systèmes pour s'y préparer».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte