Tech & internet

Apple a supprimé des chansons directement dans votre iPod

Temps de lecture : 2 min

Entre 2007 et 2009, la marque à la pomme a enlevé les musiques téléchargées via un autre service d’achat de chansons. Sans rien vous le dire.

Présentation des iPods nano, en septembre 2009 à San Francisco. REUTERS/Robert Galbraith
Présentation des iPods nano, en septembre 2009 à San Francisco. REUTERS/Robert Galbraith

«Apple a supprimé des morceaux de musique que certains propriétaires d’iPod avaient téléchargés depuis des plateformes concurrentes, entre 2007 et 2009, sans prévenir les utilisateurs», explique le site du Wall Street Journal qui sort l’affaire.

Si un utilisateur essayait de synchroniser ses morceaux achetés ailleurs que sur l’iTune Store, sa librairie iTunes affichait un message d’erreur et demandait alors de restaurer les réglages usine. Une fois que c’était fait, les morceaux des concurrents avaient disparu. C’est tout l’objet d’un procès qui se tient en ce moment aux Etats-Unis, au cours duquel l’entreprise pourrait payer jusqu’à 1 milliard de dollars de dommages et intérêts.

Apple s’est justifié, à travers la voix de son directeur de la sécurité Augustin Farrugia:

«Nous n’avons pas besoin de donner beaucoup d’informations aux utilisateurs, a-t-il déclaré lors du procès. Nous ne voulons pas rendre les utilisateurs confus.»

La BBC ajoute qu'Augustin Farrugia a également affirmé que cette technique avait pour unique but de «protéger les consommateurs contre les hackers et contre les contenus défectueux». Apple était, de son propre aveu, «totalement paranoïaque» à l’époque. Selon les preuves dévoilées lors du procès, Steve Jobs aurait déclaré dans un email de 2005:

«Quelqu’un s’est introduit dans notre maison. [...] Nous devons faire des changements ici.»

Ce qui l’aurait poussé à mettre en place ce système de suppression automatique.

Ironie du sort: depuis 2009, le géant américain a tellement bien compris la leçon qu’il fait l’inverse. En octobre dernier, Apple a proposé gratuitement et en exclusivité le dernier album du groupe U2 sur sa plateforme. Une nouvelle qui avait énervé beaucoup de gens puisque l’album se téléchargeait automatiquement sur les comptes iTunes des clients Apple, sans leur accord. Mais cette fois, hors de question pour Apple de le supprimer elle-même de votre iPhone.

Newsletters

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Les cerveaux derrière le musée imaginé pour héberger l'œuvre digitale de Beeple à 69 millions de dollars révèlent en exclusivité pour Slate.fr les fondations du projet qui pourrait modifier notre rapport à l'art –et l'avenir du web.

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

Dans leur premier entretien avec un média français, les fondateurs de Metapurse évoquent le tourbillon «post-Beeple», leurs ambitions pédagogiques, leur musée virtuel (et remercient Mark Zuckerberg d'avoir agité le drapeau du métavers).

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Ça va être difficile, mais c'est pour votre bien.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio