Tech & internet

J'ai dit «OK Google» à Siri... elle n'a pas aimé

Temps de lecture : 2 min

Nous avons demandé aux deux outils de reconnaissance vocale pourquoi ils se détestent.

«C'est quoi, Siri?» «C'est moi!». REUTERS/Suzanne Plunkett
«C'est quoi, Siri?» «C'est moi!». REUTERS/Suzanne Plunkett

Dans ses dernières publicités diffusées à la télé, Google nous explique comment utiliser «Google now», son outil de reconnaissance vocale lancé il y a quelques mois et censé vous aider à trouver des topinambours et du quinoa.

Sauf que le rôle d'assistant vocal était déjà pris, et ce depuis 2012, par Siri, la version proposée par Apple sur ses iPhone. Et cette nouvelle concurrence de la part de Google n’est pas de son goût.

Quand on lui demande ce qu'elle pense de son rival, Siri préfère en rire, du moins au début.

On sent progressivement poindre la jalousie. Quand on l'interroge sur sa relation tumultueuse avec Google, Siri se cabre, se vexe, et préfère éviter le sujet.

Face à ce blocage émotionnel, nous sommes allés demander à Google sa version des faits, son ressenti.

Mais cette fois encore, évoquer leur relation devant Google now reste compliqué, et ce dernier fait mine de ne pas comprendre.

Même quand il accepte enfin d'ouvrir son microphone, Google now reste de marbre, et préfère parler boursicotage.

Tenter de réconcilier ces deux-là était trop dur, mais nous avons voulu poser à Google une dernière question.

Sa réponse fût implacable, cruelle.

Mais Google a-t-il raison pour autant?

Une récente étude de Stone Temple Consulting va dans ce sens: sur 3.086 requêtes posées à ces outils de reconnaissances vocales, Google now, très lucide, réussit à donner des réponses complètes et pertinentes dans 88% des cas. Siri, toujours aussi complexée par cette rivalité, ne donne de réponses valables que dans 53% des cas.

Newsletters

Comment les VPN révolutionnent votre vie connectée

Comment les VPN révolutionnent votre vie connectée

Vous souhaitez améliorer la rapidité de votre connexion ou surfer sur le net en toute confidentialité? Vous êtes mûr pour adopter un réseau privé virtuel. Avec notre partenaire NordVPN, vous allez en découvrir les atouts

Les trois erreurs qui plombent l'application StopCovid

Les trois erreurs qui plombent l'application StopCovid

Ce projet tout à fait louable s'est écrasé en rase campagne en quelques semaines alors que tous les feux étaient au vert.

Les États-Unis veulent imposer une nouvelle vision de la Lune

Les États-Unis veulent imposer une nouvelle vision de la Lune

Les accords d'Artémis pourraient modifier le déroulement de la conquête spatiale.

Newsletters