France

21 avril 2002: les larmes de l'ancien ministre Jacques Barrot, disparu à 77 ans

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 03.12.2014 à 16 h 04

Repéré sur Ina (via YouTube)

L'ancien ministre et commissaire européen Jacques Barrot est mort, ce mercredi 3 décembre, à l'âge de 77 ans. Le membre du Conseil constitutionnel «a fait un "malaise" à la station Sablons, à Neuilly-sur-Seine, et a été pris en charge par les secours», raconte Le Monde, qui cite une source policière.

Dans un communiqué, Manuel Valls a rendu hommage à «un homme de conviction, qui a incarné les valeurs de dialogue, d'ouverture, d'humanisme et de la démocratie chrétienne».

Député centre-droit, UDF puis UMP de 1967 à 2004, Jacques Barrot était le mentor de Laurent Wauquiez, qui lui avait succédé au poste de député de la première circonscription de Haute-Loire. Le Monde rappelle que Jacques Barrot était «un professionnel de la politique, européen convaincu et catholique pratiquant [qui] fut très impliqué dans les mobilisations en faveur de l’école privée, en 1984, ou dans le débat sur la laïcité à l’école, autour de la question du voile et des signes religieux».

Il a occupé trois portefeuilles ministériels au niveau français (Commerce en 1978-1979, Santé en 1979-1981 et Affaires sociales en 1995-1997) et trois également au niveau de la Commission européenne (Politique régionale en 2004, Transports en 2004-2008 et Justice en 2008-2009).

Dans la vidéo ci-dessus, on le voit, le 21 avril 2002, en train d'apprendre la qualification de Jean-Marie Le Pen pour le second tour de l'élection présidentielle aux dépens de Lionel Jospin. Celui qui allait prendre, quelques semaines plus tard, la tête du groupe UMP à l'Assemblée était visiblement touché du succès du Front national:

«C'est dur pour des gens comme moi qui font de la politique avec le fond de leurs tripes. C'est dur ce soir. Je suis content que Chirac ait 20%. Mais pour la France... (sanglots) merde.»

Se souvenant de cet épisode, la vice-présidente de l'Assemblée, Sandrine Mazetier (PS), a rendu hommage à «un authentique républicain».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte