Culture

Ridicule, le nouveau sabre laser de «Star Wars»?

Temps de lecture : 2 min

Il a suffi que quelques secondes de bande-annonce pour que les fans de Star Wars se mettent en colère.

Le probable méchant du prochain film Star Wars et son sabre laser «en croix».
Le probable méchant du prochain film Star Wars et son sabre laser «en croix».

Dans la bande-annonce du prochain Star Wars sorti le 28 novembre (et déjà vue près de 10 millions de fois), peu d’informations ont été données sur l’intrigue du film. En revanche, on en sait un peu plus sur le méchant du film: il aura un sabre laser croisé.

Par le passé, les Star Wars ont montré des sabres lasers plus classiques (à l’exception du sabre laser double de Dark Maul dans La Menace Fantôme). Mais avec ce nouvel opus, beaucoup de fans de la saga estiment que ce nouveau sabre laser ne pourrait jamais marcher.

Comme le souligne le journaliste de The Verge T.C. Sottek (@chillmage), ces deux lasers supplémentaires ne protégeront en rien le vilain des coups.

En effet, le principe d’un sabre laser, c’est de pouvoir couper tout et n’importe quoi, y compris le manche d’un sabre laser. Et comme ils sont rattachés au sabre principal par de la féraille, ces deux sabres supplémentaires ne serviront à rien (du moins suppose-t-on).

Partant de ce principe, ce nouveau méchant a de fortes de chances de voir son sabre endommagé, ou pire, de se couper lui-même la main, étant donné les virevoltes lors des combats. Déjà dans l'épisode I, on voyait Obi-Wan Kenobi couper en deux le double sabre de Dark Maul.

T.C. Sottek propose donc un sabre alternatif, qui pourrait à la fois protéger les mains du Jedi et éviter que le sabre ne soit cassé.

Mais pour le Washington Post, s'en prendre à ce nouveau sabre pour des raisons techniques est ridicule. Star Wars est un univers fictif, où tout peut s'inventer ou se réinventer.

«Dans l'univers Star Wars, il a des matériaux rares pensés pour être résistants aux sabres. Parmi eux, on trouve le phrik, le cortosis et le fer Mandalorian», explique le journaliste, rappelant qu'il y a déjà eu un sabre fait de phrik, «celui de l'Empereur Palpatine, selon le dictionnaire visuel de Star Wars: la Revanche des Sith».

Un autre journaliste de The Verge se fait l'écho d'une théorie plausible: le méchant que l'on voit dans la bande-annonce serait un «vieux seigneur sith "réveillé", et qui par conséquent aurait une vieille version du sabre laser». Très bien, mais dans ce cas-là, à quoi servent ces lasers en plus?

Quoi qu'il en soit, faute de la part des designers du film ou non, il faudra attendre un an avant de savoir comment marche ce fameux sabre.

Slate.fr

Newsletters

En traduction de poèmes, une faute de rythme est plus grave qu’un faux-sens

En traduction de poèmes, une faute de rythme est plus grave qu’un faux-sens

Une traductrice chevronnée expose les méthodes de traduction et leurs limites, au travers d’un cas concret traité avec clarté et probité.

L’impact de la Première Guerre mondiale sur l’éducation perdure

L’impact de la Première Guerre mondiale sur l’éducation perdure

On le sait peu, mais les méthodes d'éducation en vogue en ce début de XXIe siècle sont héritières de la Grande guerre.

Enfin une chanson qui revendique la jouissance des femmes sans recours aux hommes

Enfin une chanson qui revendique la jouissance des femmes sans recours aux hommes

Ode à la masturbation féminine, le nouveau clip de Bagarre propose un parcours initiatique jusqu’à l’extase. Un discours qui a tardé à éclore dans la société, comme dans l’industrie musicale.

Newsletters