Culture

Le trailer de «Star Wars VII» est là, et confirme ce que l'on attendait de lui

Temps de lecture : 2 min

Un méchant, un gentil, une femme, et un robot.... Cette première bande-annonce de «Star Wars VII: The Force Awakens» remplit son contrat.

Il y a peu de temps dans une galaxie proche, nous avions décrypté la recette des trailers Star Wars. Cette fois-ci, c’est officiel: après quelques minutes de lutte avec Quicktime, la bande-annonce, désormais accessible aux internautes sur l’iTunes Store et sur YouTube, confirme presque tout ce que l’on espérait.

Côté décor, la vidéo s’ouvre sur un plan de dunes (celles d’Abou Dhabi?) pour s’achever un peu plus loin dans la forêt, deux cadres récurrents dans l’univers Star Wars. Les images suivantes confirment la théorie du site Makingstarwars.net: un plan sur le Faucon Millenium en plein vol, parmi les autres vaisseaux spatiaux visibles dans la bande-annonce, John Boyega en stormtrooper à visage découvert, Daisy Ridley en train de conduire un speeder.

On retrouve donc bien un personnage féminin, mais aussi des robots, dont un droïde inconnu qui roule sur un ballon de foot. En revanche, pas de trace de créature, ni de R2-D2 et C3PO. Le méchant de l’épisode est très probablement l’individu au sabre laser en croix, aussi mentionné sur Makingstarwars.net: son laser est de couleur rouge, celle associée aux Siths, et apparaît tandis qu’une voix prononce les mots «the dark side» («le côté obscur»).

Le trailer ne contient pas de passage humoristique, ce qui était déjà le cas dans quatre des six bandes-annonces précédentes. Plus surprenant, il ne comporte pas de dialogue (il y a bien un homme à la voix grave qui parle, mais personne ne lui répond), ce qui semble finalement cohérent avec la patte de J.J. Abrams, qui est elle bien présente: les plans courts s’enchaînent et disparaissent dans le noir, sur des ponctuations musicales très expressives. La plupart des images sont assez peu spectaculaires: on ne voit pas de combat au sabre laser (on voit un sabre laser, mais pas un combat), encore moins au pistolet laser, ni de plans sur l’espace, qui étaient pourtant incontournables dans les six précédentes bandes-annonces.

La vidéo s’achève en fanfare sur le thème principal de la saga, mais comme prévu, sans entendre la Marche Impériale. La voix off est elle aussi restée coincée dans les années 1980, puisque la seule voix que l’on entend semble être celle de l’un des personnages. Grave et rauque, elle pourrait être celle du grand méchant.

Cette bande-annonce ne révèle finalement pas grand-chose de l’intrigue. Il faudra donc patienter jusqu’à la prochaine bande-annonce, ou jusqu'au 18 décembre 2015, date de sortie de Star Wars VII: The Force Awakens, Le Réveil de la Force en français.

Vincent Manilève Journaliste

Léa Bucci Journaliste

Newsletters

Loach et Almodovar, le cinéma du nous et le cinéma du moi

Loach et Almodovar, le cinéma du nous et le cinéma du moi

Se succédant sur l'écran du Palais des festivals, «Douleur et gloire» du grand réalisateur espagnol et «Sorry We Missed You» du grand réalisateur anglais cristallisent deux idées du cinéma.

Croisette des esprits: bien réelle magie du cinéma

Croisette des esprits: bien réelle magie du cinéma

Venus du Brésil, du Sénégal, du Congo et de France, quatre films aussi remarquables que différents ont illuminé une journée d'une richesse merveilleuse, à tous les sens du mot.

Vous allez nous lâcher avec «Game of Thrones»?

Vous allez nous lâcher avec «Game of Thrones»?

[BLOG, You Will Never Hate Alone] Rarement série aura été autant commentée. Au point de me dégoûter de la regarder.

Newsletters