Science & santé

Voilà le graphique qui nous explique pourquoi les graphiques sont convaincants

Repéré par Léa Bucci, mis à jour le 28.11.2014 à 18 h 13

Repéré sur The New York Times

Bravo / anirudhkoul via FlickrCC License by

Bravo / anirudhkoul via FlickrCC License by

Pour convaincre quelqu’un qu’une information est vraie, rien ne vaut un bon graphique. C’est du moins le résultat d’une étude réalisée par deux chercheurs de la Cornell University, publiée sur Public Understanding of Science et relayée par The New York Times.

L’un des scientifiques a expliqué à Discover qu’il avait remarqué que pour ses présentations académiques, on l’encourageait toujours à utiliser plus de graphiques, de nombres et de chiffres afin de rendre ses arguments convaincants, et qu’il souhaitait savoir si les graphiques avaient le même effet sur les consommateurs.

Pour cela, les deux chercheurs ont recruté 61 lecteurs, et ont publié en ligne la description suivante d’un essai de médicament imaginaire:

«Une grande entreprise pharmaceutique a récemment développé une nouvelle médication pour renforcer les fonctions immunitaires. Elle rapporte que les essais réalisés ont montré une chute de 40% (de 87% à 47%) de la survenue d’un rhume commun. Elle prévoit de commercialiser le nouveau médicament dès l’hiver prochain, après l’approbation de l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux.»

Elle a été présentée à la moitié du panel. Un sondage en ligne a permis de montrer qu’après la lecture de cette description, 68% des personnes interrogées étaient convaincues de l’efficacité du médicament. Les scientifiques ont ensuite complété cette description par un graphique, qui reprenait les informations du texte, sans détail supplémentaire, et ont montré le tout à l’autre moitié du panel. Cette fois-ci, le sondage en ligne rapportait que 97% des lecteurs étaient persuadés de l’efficacité du médicament.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, cette différence ne serait pas due à la mémoire visuelle. D’après l’étude, 30 minutes après la lecture, les personnes qui ont vu les graphiques ne se souvenaient pas plus de l’information que celles qui n’avaient eu accès qu’à la description.

Une autre expérience menée par les chercheurs avec des formules scientifiques révèle que, comme elles, les graphiques seraient convaincants parce qu’ils donnent à l’information un «halo de validité scientifique», et encore plus auprès des gens qui ont foi en la science, explique Discover:

«Dans des études antérieures, le jargon technique a augmenté la croyance des gens à une affirmation scientifique. Quand les gens ne comprennent pas ce qu'ils voient et lisent, ils peuvent supposer que la source de l'information est un expert.»

Pas question, donc, de prendre l’utilisation des graphiques à la légère:

«Il y a un message pour les communicants et les journalistes scientifiques [...] “qui est de faire attention” à ce qu’ils présentent. Quand des études scientifiques sont communiquées à un public généraliste, elles sont souvent présentées comme “une vérité finale et absolue” [...] alors que la réalité est plus compliquée.»

Enfin, si vous voulez une preuve que les graphiques sont convaincants, en voilà une, celle du New York Times (que nous avons traduite):

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte