Parents & enfants / Monde

Ça y est, Barack Obama est un père qui fout la honte à ses filles adolescentes

Temps de lecture : 2 min

Le Président américain s'est prêté à la traditionnelle grâce de deux dindes pour Thanksgiving, devant les yeux atterrés de ses filles Malia et Sasha. Qu'il est loin, le temps où elles participaient de bon coeur au rituel!

Chaque année, le président des Etats-Unis gracie deux dindes à l'époque de Thanksgiving. Et chaque année depuis 2009, Barack Obama se prête au jeu, assisté par ses deux filles Malia et Sasha Obama.

Mais Malia a désormais 16 ans, et Sasha 13 ans. Et, comme l'écrit si bien Gawker, «même le rituel et les dorures de la Maison Blanche ne peuvent pas surpasser la force la plus puissante au monde: LE MÉPRIS ADOLESCENT».

Ne vous laissez pas avoir par les quelques photos où elles esquissent un sourire:

Le 26 novembre 2014. Reuters/ Larry Downing

Comme on le voit dans la vidéo qui illustre cet article, cette année, Malia et Sasha Obama ne pensent qu'à une chose: s'échapper de cette pièce où leur père fait des blagues pas drôles de vieux.

(via Buzzfeed)

Déjà, l'an dernier, elles n'étaient pas franchement convaincues:

Le 27 novembre 2013. REUTERS/Larry Downing

Dire qu'en 2011, il y a trois ans à peine, Malia était tout sourire devant l'opportunité de caresser la dinde:

Le 23 novembre 2011. REUTERS/ Jason Reed

Et que cette année, quand on lui a demandé si elle voulait la toucher, elle a répondu «Nan»:

En 2012, déjà, seule Sasha acceptait encore de se prêter au jeu:

Le 21 novembre 2012. Reuters / Yuri Gripas

Elle est loin (2010), l'époque où Malia et Sasha riaient pour faire plaisir à leur père:

Le 24 novembre 2010. REUTERS/ Larry Downing

(On remarquera le rire bien forcé de Malia à 1 min 55 de cette vidéo)

REUTERS/ Jason Reed (2009) Larry Downing (2014), montage Slate

Slate.fr

Newsletters

Quelles sont les femmes les plus à risque de mourir en couches?

Quelles sont les femmes les plus à risque de mourir en couches?

Aux États-Unis, l'origine ethnique et l'état de santé général sont les deux premiers prédicteurs de morbidité maternelle grave.

L’impact de la Première Guerre mondiale sur l’éducation perdure

L’impact de la Première Guerre mondiale sur l’éducation perdure

On le sait peu, mais les méthodes d'éducation en vogue en ce début de XXIe siècle sont héritières de la Grande guerre.

De la difficulté d’avoir des principes lorsque l’on est parent

De la difficulté d’avoir des principes lorsque l’on est parent

Plaidoyer pour ceux et celles qui n’aiment que les jouets en bois et refusent de laisser leur enfant devant un écran.

Newsletters