Science & santéScience & santéCultureEconomieMondeFrance

Cinq Français, dont Marine Le Pen, dans le classement 2014 des «penseurs mondiaux» du site Foreign Policy

Repéré par Jean-Marie Pottier, mis à jour le 26.11.2014 à 15 h 30

Repéré sur Foreign Policy

Les quatre autres sont l'économiste Thomas Piketty, la biologiste Emmanuelle Charpentier, le physicien Florent Boudoire et la plasticienne Camille Henrot.

Illustration: Foreign Policy.

Illustration: Foreign Policy.

Notre partenaire Foreign Policy a récemment publié son classement des 100 «penseurs mondiaux» de 2014. On retrouve cinq Français, dont Marine Le Pen, dans ce classement qui, précise bien ce site américain spécialisé en politique étrangère, ne vaut pas approbation (on trouve d’ailleurs dans la liste le dirigeant de l'organisation Etat islamique Abu Bakr al-Baghdadi ou encore l'exécuteur «Jihadi John»):

«Quand on écrira son histoire, on se souviendra de 2014 comme une des années où des individus remarquables ont fait trembler le monde tel que nous le connaissons sur ses bases –pour le meilleur et pour le pire.»

Foreign Policy pointe à quel point Marine Le Pen a réussi à «rénover l’image» de son parti, en en faisant «un genre de modèle pour l’extrême droite européenne» grâce à son succès aux européennes de mai dernier (24,85% des voix).

L’autre Français qui figure dans la catégorie «challengers» du classement aux côtés de la députée européenne est moins sulfureux, puisqu’il s’agit de l’économiste Thomas Piketty, dont la somme Le Capital au XXIe siècle a connu un succès considérable dans le monde entier et est devenue «le vivant symbole de l’anxiété créée par les inégalités dans l’économie post-industrielle et financiarisée».

Les trois autres Français du classement sont moins connus.

On trouve tout d’abord la microbiologiste Emmanuelle Charpentier, qui est installée en Allemagne, où elle mène des recherches en génétique qui, selon plusieurs commentateurs, devraient lui valoir un jour le prix Nobel.

Puis un autre scientifique, le physicien Florent Boudoire, qui, avec quatre confrères d’un laboratoire suisse, a publié cette année le résultat de travaux qui pourraient révolutionner la production d’énergie solaire.

Et, enfin, la plasticienne Camille Henrot, dont l’exposition présentée l’été dernier à New York a, explique Foreign Policy, «renouvelé la façon dont on raconte l’Histoire», et qui, décrivait Le Monde cet été, tisse «des liens déroutants entre passé et présent».

Les esprits chagrins noteront qu’une majorité des Français en question travaille hors de nos frontières et que la France brille par son absence dans certaines catégories, par exemple celle des gouvernants, où on trouve en revanche le Premier ministre italien Matteo Renzi.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte