Culture

Vendredi, des fans de «Star Wars» vont acheter une place pour un film qu'ils ne verront pas

Temps de lecture : 2 min

Le logo de l'épisode VII de «Star Wars».
Le logo de l'épisode VII de «Star Wars».

Rien de tel que la rareté pour attiser le désir: à partir du vendredi 28 novembre, seuls 30 cinémas vont diffuser, aux Etats-Unis et au Canada, la bande-annonce de 88 secondes de l'épisode VII de Star Wars avant tous les films projetés pendant le weekend de Thanksgiving. Pour voir ce court aperçu du film réalisé par J.J. Abrams, sur les écrans en décembre 2015, le fan dévoué devra donc acheter une place de cinéma pour un film qu'il n'a peut être pas envie de voir. Dans certains cinémas, il est possible d'acheter les tickets en ligne à l'avance, mais à Los Angeles, par exemple, le fan devra prouver sa dévotion en faisant la queue, tout en sachant que la bande-annonce sera probablement diffusée en ligne quelques jours après...

Dans le Telegraph, la journaliste Alice Vincent rappelle que ce genre de campagne n'est pas nouveau. En 1998, la sortie de la bande-annonce de Star Wars, la Menace fantôme était aussi un événement majeur dans les salles de cinéma. Les ventes de tickets pour les trois films qui avaient eu l'honneur d'être précédés par la bande-annonce avaient augmenté de 85%.

Un passionné de la saga a écrit un livre sur l'emballement médiatique avant la sortie de La Menace fantôme, et il y raconte que la bande-annonce a parfois été accueillie par des standing ovations, probablement les premières réservées à une bande-annonce. Certains fans avaient quitté la salle avant le début du film projeté, et cette année encore, ils ne se gêneront probablement pas pour partir en avance. Mais Disney s'en fiche, tant qu'ils ont payé leur ticket...

Comme le souligne le site International Business Times, Disney (qui a racheté Lucasfilm en 2012) utilise une stratégie marketing bien rodée: la société utilise en effet l'attrait de Star Wars pour pousser les gens à aller voir Big Hero 6, un film d'animation sur un robot. En effet, les salles qui participent à l'opération ont toutes dû accepter que Big Hero 6 soit le premier film projeté de la journée de vendredi.

Cette opération publicitaire ne plaît pas à tout le monde: les nombreux fans qui ne vivent pas à proximité d'un des trente cinémas sélectionnés sont particulièrement énervés. Selon The Verge, restreindre la diffusion de ce teaser va tout simplemen encourager les enregistrements illégaux, avec des vidéos de mauvaise qualité qui apparaîtront probablement sur Internet ce weekend.

Slate.fr

Newsletters

«Unbelievable», série palpitante et indispensable

«Unbelievable», série palpitante et indispensable

La nouvelle série Netflix n'est pas que le portrait d'une femme victime d'un prédateur puis d'un système sexiste et défaillant.

Près de 92 % de la population étudiante est plus concentrée en lisant sur papier

Près de 92 % de la population étudiante est plus concentrée en lisant sur papier

Ce support est propice aux annotations.

L'étrange salsa de l'ancien porte-parole de Trump à «Danse avec les stars»

L'étrange salsa de l'ancien porte-parole de Trump à «Danse avec les stars»

Connu pour ses mensonges en conférence de presse, Sean Spicer tente de se recycler dans la télévision grand public.

Newsletters