HistoireAllemagne

À vendre: ancien yacht de luxe est-allemand

Repéré par Annabelle Georgen, mis à jour le 23.11.2014 à 18 h 40

Repéré sur FAZ, FOCUS

122/366 / Isabell Schulz via Flickr CC License By

122/366 / Isabell Schulz via Flickr CC License By

Les symboles du capitalisme n'avaient officiellement pas droit de cité en ex-RDA, mais le pouvoir communiste n'avait pas pour autant renoncé à faire l'acquisition de quatre yachts de luxe pour recevoir les invités prestigieux avec tous les honneurs dus à leur rang. L'un de ces bateaux sera mis aux enchères le 7 décembre prochain à Rostock, rapporte le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung.

35 mètres de long, peinture blanche rehaussée de bleu, vitres fumées pour assurer la discrétion des échanges qui avaient lieu à bord, grand salon pouvant accueillir jusqu'à cinquante personnes et grande table de conférence en bois. Appartenant aujourd'hui à un chantier naval en faillite, P+S-Werften, le yacht «Vineta» est proposé pour la somme de 34.000 euros, mais l'administrateur de la solvabilité de la société table sur un prix de vente qui dépasserait au moins de 200.000 euros le prix de départ. D'après les informations de l'hebdomadaire Focus, près d'une centaine d'acheteurs potentiels auraient déjà demandé à consulter l'exposé de vente du bateau est-allemand et une douzaine d'entre eux l'auraient déjà visité. Sa décoration intérieure serait d'origine. Comme on peut le lire dans la description du yacht:

«En raison de sa conception et son équipement destiné aux réceptions d'apparat, il est particulièrement adapté aux circuits proposés aux délégations et pour la tenue de conférences.»

Acquis en 1974 par le gouvernement de l'ex-RDA, le yacht fut baptisé «A. Köbis», du nom du soldat allemand Albin Köbis, qui s'enrôla en 1912 dans la marine impériale et tenta trois ans plus tard d'organiser une rébellion contre ses supérieurs pour mettre un terme à la Première guerre mondiale. Il fut condamné à mort et est depuis considéré comme un héros pacifiste par la gauche radicale allemande. Ce yacht a été principalement utilisé par l'ancien chef d'État Erich Honecker, qui occupa le poste de «secrétaire général du comité central du Parti socialiste unifié d'Allemagne» de 1971 à 1989. Il a reçu plusieurs chefs d'États communistes de la planète à bord du «A. Köbis», notamment le président du Nicaragua Daniel Ortega et le Cubain Fidel Castro.

Seul hic: bien que les frontières de l'ex-RDA étaient délimitées au nord du pays par la mer Baltique, le yacht n'est habilité qu'à naviguer sur les voies de navigation intérieures. Du grand luxe version est-allemande.

Annabelle Georgen
Annabelle Georgen (343 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte