Monde

Athènes menacée par les flammes

Temps de lecture : 2 min

Attisé par les vents violents, le feu poursuivait dimanche 23 août dans la soirée sa progression aux portes d'Athènes. Les flammes ont atteint le Mont Pentelli, dernier rempart avant les faubourgs de la capitale grecque. Une épaisse fumée commençait à s'étendre sur Athènes.

Plus de 600 pompiers étaient sur le pied de guerre pour stopper le feu, mais de forts vents et une épaisse fumée contrariaient les opérations des bombardiers d'eau. «Les conditions météorologiques ne permettent pas aux appareils d'opérer comme il le faudrait et ils laissent derrière eux de nombreux secteurs où le feu couve encore", a déclaré le préfet d'Athènes, Yiannis Sgouros, à la télévision publique NET.

Douze avions et sept hélicoptères répandeurs d'eau étaient en action et des renforts étaient attendus de plusieurs pays. La Commission européenne a précisé que, dans le cadre du mécanisme communautaire de protection civile, la France avait proposé de mettre à la disposition de la Grèce quatre bombardiers d'eau, dont deux Canadair CL-215, l'Italie deux Canadair CL-415 et Chypre un hélicoptère anti-incendie. L'Autriche a annoncé l'envoi de six bombardiers d'eau et hélicoptères.

Le ministère de la Marine marchande a annoncé que plusieurs bateaux des garde-côtes étaient prêts à participer à d'éventuelles évacuations. Sur les conseils de responsables locaux, de nombreux habitants ont fui. Les autorités ont fait évacuer deux hôpitaux pour enfants, une clinique psychiatrique, une maison de retraite et un camp de vacances dans les zones menacées par les incendies à l'est d'Athènes, où pourtant de nombreux habitants refusaient de quitter leur maison et comptaient lutter eux-mêmes contre le feu.

En raison des vents tournants, les incendies, qui se propagent depuis samedi dans les banlieues résidentielles d'Agios Stefanos, Anthousa, Gerakas et Pallini, à moins de 30 km d'Athènes, menaçaient dimanche d'autres localités comme Penteli, Dionysos et Stamata, où vivent quelque 60.000 habitants. De nombreuses habitations et au moins 12 000 hectares de forêts et de terres agricoles ont été réduits en cendres.

Le feu a débuté dans un village à une quarantaine de kilomètre au nord-est d'Athènes vendredi 21 août. L'état d'urgence a été décrété dans l'Attique et l'évacuation des zones menacée a été ordonnée. Le feu n'a fait encore aucune victime humaine contrairement à 2007, où lors d'incendies gigantesques 77 personnes avaient perdu la vie.

Lire l'article complet sur la BBC

Image de Une: Un gigantesque feu consume la forêt sur le Mont Penteli dernier rempart avant Athènes
John Kolesidis / Reuter

Slate.fr

Newsletters

La Nasa n’arrête pas de perdre des trésors inestimables

La Nasa n’arrête pas de perdre des trésors inestimables

Perdus, volés ou vendus, des équipements historiques ont échappé au fil du temps au contrôle de l’agence spatiale.

«Bolsonaro est une antiquité qui nous arrive du passé via WhatsApp»

«Bolsonaro est une antiquité qui nous arrive du passé via WhatsApp»

Comme les milieux religieux, la communauté tech est très divisée sur le phénomène Bolsonaro. Sur le point d'être élu grâce aux réseaux sociaux, il ne sera pas forcément pour autant un président favorable aux nouvelles technologies.

La Chine croule sous le poids de ses vélos flottants abandonnés

La Chine croule sous le poids de ses vélos flottants abandonnés

En Chine, l’industrie du vélo en libre-service est si florissante que des milliers de bicyclettes fanent aux quatre coins des villes.

Newsletters