Tech & internet / Économie

Marques, laissez tomber Facebook et Twitter, conseille une société d'analyse

Temps de lecture : 2 min

Serait-ce la fin d'une ère? Dans un rapport publié le 17 novembre, la société d'analyse et de conseil sur les technologies Forrester enterre le marketing sur les réseaux sociaux. Et appelle les marques, qui investissent lourdement dans la communication sur Facebook et Twitter, à tout simplement les laisser tomber.

Fast company, qui a repéré l'étude, en résume les principaux arguments:

«Les messages postés par les plus grandes marques sur Twitter et Facebook atteignent seulement 2% des personnes qui les suivent. L'engagement est encore plus insignifiant: à peine 0,07% de ces personnes interagissent vraiment avec ces messages.»

Et l'affaire n'est pas près de s'améliorer. En cause notamment, le fameux «reach» de Facebook, ou, en d'autres termes, la portée qu'un message posté sur ce réseau social peut effectivement avoir. Depuis des mois, l'entreprise n'a de cesse de tripatouiller cette portée, dans l'objectif de moins en moins dissimulé de la rendre payante.

En mars dernier, nous relayions déjà une information que Valley Mag assurait tenir d'une «source professionnelle, familière de la stratégie marketing de Facebook», qui annonçait alors que le site réduisait le reach dans le but de faire payer les marques:

«La solution pour éviter ça? Payer Facebook, tout simplement, écrivions-nous alors en citant Valley Mag: "Si vous voulez une audience qui dépasse un misérable pourcent ou deux, vous devrez versez de l'argent. Peut-être même beaucoup d'argent, si vous êtes une grosse entreprise."»

Une tendance que Facebook elle-même semble confirmer dans un récent message, publié le 14 novembre, dans lequel l'entreprise annonce vouloir faire encore davantage le ménage dans les contenus promotionnels, avertissant les marques qu'elles devaient «s'attendre à voir leur distribution organique diminuer significativement» à partir de 2015. Renvoyant les dites marques, au terme de cette annonce, à la page Facebook business, qui permet de créer des publicités (évidemment payantes).

Face à cette efficacité plus que médiocre, Forrester conseille donc aux marques de renouer avec des sites Internet personnalisés, ainsi qu'avec le bon vieux mail, «délivré plus de 90% du temps, quand Facebook délivre vos messages 2% du temps», explique le cabinet.

Si les grosses marques s'alignent, attendez-vous donc à voir vos boîtes de réception bombardées. Quand Facebook et Twitter, eux, devront sérieusement repenser leur modèle économique.

Newsletters

Internet ne tient qu'à 420 câbles: l'Europe est-elle prête à les protéger?

Internet ne tient qu'à 420 câbles: l'Europe est-elle prête à les protéger?

Les grandes puissances se livrent une bataille sans merci pour le contrôle des autoroutes de l'information sous-marines.

L'algorithme de Twitter amplifie plus les contenus de droite que ceux de gauche

L'algorithme de Twitter amplifie plus les contenus de droite que ceux de gauche

Ce sont les résultats d'une étude interne menée par le réseau social.

Les candidates de télé-réalité subissent plus de cyberharcèlement que leurs homologues masculins

Les candidates de télé-réalité subissent plus de cyberharcèlement que leurs homologues masculins

Les trolls en ligne qualifient les femmes de sournoises, mentalement instables, diaboliques, ennuyeuses ou en quête d'attention.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio