Le plus grand frein à la carrière des femmes n'est pas d'avoir des enfants, c'est d'avoir un mari qui ne coopère pas

Toppled. Summer Skyes 11 via Flickr CC License by.

Toppled. Summer Skyes 11 via Flickr CC License by.

Plusieurs études récentes rappellent que contrairement aux hommes, les femmes sont pénalisées au travail (en termes de salaire et de progression de carrière) lorsqu'elles ont des enfants. 

Mais une étude à paraître dans la Harvard Business Review montre que plus encore qu'avoir des enfants, le facteur déterminant est de savoir si une femme est dans un couple où la carrière du mari passe systématiquement avant la sienne.

Trois chercheuses en sociologie et en business, Robin Ely, Pamela Stone et Colleen Ammerman, ont interrogé plus de 25.000 diplômés de la prestigieuse Harvard Business School. Elles ont trouvé que plus d'hommes avaient atteint des positions de haute responsabilité et qu'ils étaient en moyenne plus satisfaits au travail que les femmes.

Mais contrairement à leurs attentes, elles n'ont pas trouvé que cet écart était causé par le fait d'avoir des enfants. Par contre, les chercheuses ont observé chez les femmes une corrélation entre le manque de satisfaction par rapport à leur carrière et le fait d'avoir un mari dont les ambitions passaient toujours en premier.

La majorité des femmes interrogées ont dit qu'elles s'attendaient à être dans un couple où la carrière de chacun serait également prise au sérieux. Mais le sondage montre qu'elles avaient été trop optimistes: pour 40% d'entre elles, c'est le travail de leur époux qui a en fait été considéré comme prioritaire. Par contre, plus de 70% des hommes s'attendaient à ce que leur carrière soit prioritaire sur celle de leur femme, et leurs attentes n'ont pas été déçues.

Dans Slate.com, Jessica Grose rappelle qu'en 2005, l'avocate et auteur Linda Hirshman avait donné un conseil controversé aux femmes ambitieuses: épouser un homme qui a moins bien réussi qu'elles. En anglais, on parle du concept de marry down, c'est-à-dire se marier avec quelqu'un qui a moins de «potentiel» et qui gagne moins que vous. C'était selon elle un des seuls moyens pour que les hommes acceptent de faire passer leur carrière au second plan. Cette étude semble montrer qu'elle avait raison.

 

Partager cet article