Smart Cités / Économie

Les chauffeurs d'Uber s'inquiètent de devoir laisser leurs clients écouter Spotify

Temps de lecture : 2 min

Uber et Spotify
Uber et Spotify

Uber s'est associé à la compagnie de streaming musical Spotify afin de permettre aux passagers de choisir leur propre musique quand ils roulent. Ceux qui en ont assez d'écouter Rires et Chansons ou RMC dans les taxis devront attendre un peu, puisqu'aucune des dix villes test n'est française.

Mais les clients concernés disposant d'un compte Spotify premium pourront ainsi le connecter à leur compte Uber, et demander au chauffeur de diffuser la playlist de leur choix.

«C'est la première fois que nous personnalisons l'expérience dans la voiture, et pour les mélomanes, ce sera le paradis», a résumé Travis Kalanick, le PDG d'Uber.

La musique sera diffusée via smartphone mais le port USB requis pour le branchement aux enceintes n'existe que dans les voitures les plus neuves, précise Business Insider. Certains chauffeurs s'inquiètent donc d'être mal notés par leurs clients s'ils n'ont pas la prise adaptée, ou s'ils refusent de monter le son à fond, ou s'ils décident de ne pas autoriser cette option pour leur voiture...

De nombreuses personnes se présentant comme des chauffeurs de l'entreprise expriment leurs inquiétudes sur un forum dédié:

«Une voiture pleine de personnes ivres et bruyantes, c'est déjà assez pénible. Rajouter de la musique A FOND (et puis quoi encore...bientôt des jeux vidéos bruyants?) rendra le travail des chauffeurs encore plus DANGEREUX.»

D'autres se disent qu'écouter de la musique, même pénible, sera toujours mieux que d'entendre les conversations intimes des passagers.

Comme les passagers Uber sont également notés par les chauffeurs, ceux qui demanderont de la musique inécoutable ou trop forte pourraient également se faire une mauvaise réputation.

Slate.fr

Newsletters

En Chine, les «mauvais citoyens» ne pourront plus prendre l'avion ou le train

En Chine, les «mauvais citoyens» ne pourront plus prendre l'avion ou le train

Depuis quelques années, la Chine développe un système de «crédit social» évaluant les citoyens et citoyennes chinoises au regard de leurs actions quotidiennes. En fonction de leur note, certains droits peuvent leur être retirés.

À Seattle, on installe des arceaux à vélos contre les sans-abri

À Seattle, on installe des arceaux à vélos contre les sans-abri

Le mobilier urbain anti-SDF a proliféré dans les grandes villes, sans solution de secours viable pour les personnes délogées.

Amazon vs Google: l'escalade des représailles est lancée (et plus rien ne sera comme avant)

Amazon vs Google: l'escalade des représailles est lancée (et plus rien ne sera comme avant)

La prise de bec entre les deux géants de l'internet pourrait être la première estocade dans la prochaine grande guerre des entreprises de nouvelles technologies.

Newsletters