Économie

La valorisation boursière d'Apple est désormais plus importante que toute celle de la bourse russe

Temps de lecture : 2 min

Tim Cook en septembre 2014, lors de la présentation de l'Apple Watch. REUTERS/Stephen Lam.
Tim Cook en septembre 2014, lors de la présentation de l'Apple Watch. REUTERS/Stephen Lam.

Une seule entreprise vaut désormais plus que l'ensemble des entreprises cotées à la bourse russe: Apple. Alors que lors de la dernière année, la valeur des actions cotées en bourse de l'entreprise américaine passait de 505 à 652 milliards de dollars, celle de la bourse russe chutait de 765 à 531 milliards de dollars.

Avec cela, résume Bloomberg, «si vous possédiez Apple et que vous décidiez la vendre, vous pourriez racheter la totalité de la bourse russe et avoir toujours assez d'argent pour offrir un iPhone 6 Plus à tous les Russes. [...] L'écart, de 121 milliards de dollars, au 12 novembre, est à peu près égal au prix de 143 millions d'iPhone 64Go (achetés sans forfait), selon les prix présentés sur l'Apple Store».

La raison de cette chute vertigineuse de la bourse russe vient des conflits, sanctions et la menace d'une stagnation économique pour l'année prochaine rend tout le monde nerveux, estime Vadim Bit-Avragim, un gestionnaire de portefeuilles russe, cité par le site économique. En effet, selon Bloomberg, la Russie a 70% de chances de tomber en recession lors des douze prochains mois.

Début novembre, le banque centrale russe révisait le taux de croissance pour l'année 2015. Selon elle, elle sera nulle et elle a averti que jusqu'à la fin des années 2010, le pays pourrait faire face à des conditions proches de la récession.

A l'inverse, tout va bien pour Apple. Le Telegraph rappelle que la compagnie américaine n'a fait que se renforcer au cours des derniers mois, et que tout ceci a culminé avec la sortie de ses deux nouveaux smartphones. Selon Tim Cook, le patron de la marque à la pomme, la demande pour les nouveaux iPhones était aberrante.

Depuis l'annonce des résultats du deuxième trimestre, la valeur d'Apple a gagné presque 40 points au Nasdaq.

Résultat, la valeur cotée en bourse de l'entreprise de Cupertino est plus forte que celle des places boursières de nombreux pays. Bloomberg note ainsi que la Russie (20e) est loin d'être la seule à être devancée. L'Italie (18e), et Singapour (17e) sont également derrière.

Slate.fr

Newsletters

Les restaurants interdits aux enfants, un juteux business qui fait polémique

Les restaurants interdits aux enfants, un juteux business qui fait polémique

Conscients des désagréments causés par la présence d’enfants au sein de leur établissement, de plus en plus de restaurateurs envisageraient d’interdire l’entrée aux marmots.

La Chine parie sur la fonte des glaces arctiques pour ouvrir de nouvelles routes commerciales

La Chine parie sur la fonte des glaces arctiques pour ouvrir de nouvelles routes commerciales

Loin des conséquences écologiques est en train de se jouer une redistribution générale des cartes dans laquelle Pékin entend bien jouer un rôle de premier plan.

Rapport OXFAM: si les entreprises du CAC 40 versent autant de dividendes à leurs actionnaires, c'est normal

Rapport OXFAM: si les entreprises du CAC 40 versent autant de dividendes à leurs actionnaires, c'est normal

La lutte contre les inégalités est de celles qui doivent être menées sans relâche et avec détermination. Mais il est très facile sur ce sujet de tomber dans la dénonciation des riches.

Newsletters